/news/coronavirus

Du renfort de Québec à Montréal

TVA Nouvelles

Nouvelle vocation pour l'autobus du Grand défi Pierre Lavoie, qui depuis le début de la semaine abrite une équipe de neuf personnes de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ).

«On est ici depuis dimanche passé. On est venus s'installer, puis depuis lundi matin, on a commencé les formations. Lundi, ça a été des formations toute la journée», raconte l’infirmier Martin Laforge.

Ce dernier et son équipe ont quitté Québec pour se rendre à Montréal prêter main-forte pendant quelques jours. Une mission qu'ils ont acceptée sans hésitation.

«Moi, en tout cas, je suis venue sur une base volontaire. Donc, ça me fait plaisir d'aider les gens, puis de pouvoir me sentir utile dans la cause, tu sais», mentionne Isabelle D’Amours, une agente d’intervention psychosociale. 

La clinique de dépistage mobile peut réaliser 50 à 60 tests par jour et tout le monde peut s'y présenter.

«Symptomatique, asymptomatique, peu importe: nous, on prend tout le monde, tout le monde, tout le monde. Sans rendez-vous», explique M. Laforge.

Gabrielle Gendreau ne s’en cache pas, être en contact avec le virus, ça peut soulever certaines craintes.

«La première fois qu'on est en contact ou qu'on se fait dire que c'est un deuxième test parce qu'il était positif, il nous vient une petite crainte, mais après ça, on est dedans, puis on continue! On est là pour aider», lance l’infirmière clinicienne de l’IUCPQ.

L'équipe de l'IUCPQ reviendra à Québec à la fin du mois. Ils devront prendre les précautions nécessaires pour ne pas contaminer leurs proches.

«Aussitôt qu'on termine ici, on se fait faire un prélèvement. Ensuite, on reste en quarantaine chez nous jusqu'à temps qu'on ait un résultat qui est négatif», dit Martin Laforge.

Depuis le début de la crise sanitaire, ce sont près de 100 professionnels de la santé de l'institut qui se sont rendus dans les régions chaudes pour donner un coup de main.