/news/coronavirus

Les conservateurs veulent reprendre les travaux aux Communes

TVA Nouvelles

Alors que le Canada poursuit son déconfinement, les conservateurs veulent reprendre le travail à la Chambre des communes, et ce, dès la semaine prochaine. 

«Je suis certain que nous pouvons reprendre un calendrier parlementaire normal», a lancé le chef Andrew Scheer. 

Il veut une reprise de travaux ce lundi, en présence d'une cinquantaine de députés. Les travaux parlementaires doivent être considérés comme un service essentiel, selon sa formation.

«Ça veut dire cinq jours par semaine, avec la capacité d'introduction des projets de loi avec le temps pour avoir un débat», ajoute M. Scheer.

Depuis la suspension des travaux, les Communes ont repris partiellement, à raison de deux séances virtuelles par semaine et d'un comité spécial.

Le seul thème abordé lors de ces rencontres du mercredi, c'est la crise de la COVID. Les conservateurs refusent d'être contraints à aborder ce seul sujet, alors que le premier ministre Trudeau, lui, veut parler de la crise en priorité.

«Il y a plusieurs enjeux dont il va falloir qu'on discute dans les semaines à venir, pas tous directement liés à la COVID-19. Mais la priorité restera toujours cette crise», a affirmé le premier ministre.

La COVID restera au coeur des préoccupations des électeurs et des députés, mais il faut aller plus loin, selon le NPD.

«Je pense qu'aujourd'hui, on est rendu à une étape où il faut être capable de poser des questions sur l'ensemble de l'activité gouvernementale parce que ce n'est pas vrai que le gouvernement libéral peut se faufiler comme ça», de dire Alexandre Boulerice, député néodémocrate. 

Les négociations sur l'organisation des travaux se poursuivront en fin de semaine. Les députés devront trouver la formule qui leur permette de respecter les directives, comme de maintenir la distanciation sociale, mais aussi de limiter les déplacements.