/news/culture

Les salles de spectacles restent sur leur faim

TVA Nouvelles

À l’approche de son cinquième anniversaire, le 3 septembre, le Cabaret du Casino espère qu’il sera en mesure de reprendre sa programmation d’ici là.

• À lire aussi: Musées, bibliothèques et ciné-parcs pourront rouvrir le 29 mai

• À lire aussi: Permis ou interdit? Ouvert ou fermé? Un guide complet pour s’y retrouver

Mais ça ne sera pas pour maintenant. Si Québec a présenté une première phase de déconfinement pour le milieu culturel à compter du 29 mai, les salles de spectacles n’ont pas encore reçu le feu vert. 

Le Groupe Bazz, qui produit des spectacles de variétés depuis plus de 17 ans, ne baisse pas les bras.

«On travaille sur des spectacles qu'on veut faire, qu'on essaie de placer», lance Mario Bazinet, producteur de la programmation du cabaret.

Les productions du groupe ont fait le tour du Québec et ont été présentées à l’étranger. Celles qui étaient prévues ont dû être reportées en raison de la pandémie. 

«Aux États-Unis, on a arrêté les discussions. On va attendre, voir qu'est-ce qui va arriver. Et on avait des pourparlers avec l'Égypte pour retourner faire mon "show" "Broadway" et puis, "Piano Man"», explique M. Bazinet.

Si la captation de spectacles en salle sans public peut reprendre à compter du 1er juin, Mario Bazinet est confronté à un problème double.

«Comme on est au Casino, on doit attendre que le Casino rouvre pour pouvoir opérer», dit-il.

Or, les pertes financières sont énormes, l'attente est longue et l'incertitude plane. 

«Juste les employés, je te dirais 20-25, mais à part de tous les techniciens, les artistes, tout ça. On en a à peu près une centaine», assure le producteur.

Devant l’inconnu, le Groupe Bazz s’accroche à cet espoir de pouvoir faire des spectacles sans public. Mais un grand souhait persiste :

«C'est l'anniversaire du Cabaret, notre cinquième année, le 3 septembre. Ce qu'on souhaite, c'est de revoir la clientèle dans le Cabaret», espère la directrice générale Nathalie Legruiec.

Dans la même catégorie