/finance/homepage

«On veut que le Cirque redevienne québécois», dit François Legault

Pierre-Olivier Zappa | TVA Nouvelles

François Legault a laissé entendre que le Cirque du Soleil changera bientôt de propriétaire, et qu’il sera québécois. La nouvelle pourrait être annoncée au «cours des prochains jours», a laissé tomber le premier ministre vendredi. 

• À lire aussi: Fitzgibbon pose ses conditions pour une aide de 279 millions $ 

• À lire aussi: La réouverture du Cirque du Soleil est «essentielle», affirme Fitzgibbon 

Lors d’une visite publique dans un atelier de couture, vendredi matin, le premier ministre s’est entretenu avec une employée mise à pied du Cirque. «Je ne veux pas donner de scoop, a-t-il chuchoté. On veut que le Cirque redevienne québécois.» 

«Comme ils disent en anglais, "Stay tuned"! Dans les prochains jours, vous devriez être contente», a ajouté M. Legault. 

Le Cirque est actuellement détenu en majorité par des intérêts étrangers. Le fonds américain milliardaire TPG (60%), la firme chinoise Fosun (20%) et la Caisse de dépôt (20%). 

Financement complexe 

Appelée à commenter les propos de François Legault, la ministre de Culture n’a pas voulu donner de précision sur l’identité d’un éventuel repreneur québécois.  

«C’est un montage financier très complexe, a indiqué Nathalie Roy, en entrevue sur LCN. Lorsqu’il y aura un retour à la normale, le Cirque c’est une identité une marque, un savoir-faire québécois reconnu à l’international.» 

Mercredi, TVA Nouvelles révélait que le ministère de l’Économie est disposé à prêter 200 millions US$ pour sauver le Cirque qui traîne une dette de plus d’un milliard $. Le gouvernement pourrait imposer certaines conditions, comme le maintien du siège social et de la propriété intellectuelle au Québec. 

Le conglomérat Québecor a déjà manifesté, au début du mois, son intérêt pour assurer la pérennité du fleuron québécois.  

95% des employés du Cirque ont été mis à pied depuis le début de la pandémie et les 44 spectacles de l’organisation sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Dans la même catégorie