/regional/montreal/montreal

Un temps idéal pour se retrouver après des semaines de confinement

TVA Nouvelles

Alors que le Québec connait une de ses plus belles soirées de printemps, les rassemblements extérieurs de 10 personnes maximum sont autorisés. 

• À lire aussi: Pas de limite de trois ménages finalement pour les rassemblements extérieurs 

• À lire aussi: Une intervention policière dégénère au parc La Fontaine 

Les Montréalais étaient donc nombreux à se trouver que ce soit dans leurs cours ou dans les différents parcs de la ville. 

TVA Nouvelles en a rencontré plusieurs d’entre eux au parc De Lorimier en début de soirée vendredi et les visages étaient plus que souriants. 

Dans l’ensemble la règle des deux mètres de distance semblait bien respectée par les familles ou amis qui se retrouvaient pour la première fois depuis de (très) longues semaines. 

«Ça fait du bien!» 

Est-ce que le «ça fait du bien» va remplacer le «ça va bien aller»? Cette phrase a été prononcée à plusieurs reprises par les personnes interrogées par TVA Nouvelles. 

«Ça va faire du bien pour le moral (...) Moi ce qui me manquait beaucoup ce n’était pas forcément les bars, les restaurants parce qu’on est très vie de famille. Mais voir du monde, voir les gens sourire ou s’amuser, ça fait du bien!», a expliqué une infirmière qui venait pique-niquer en famille. 

«Ça leur fait du bien de se revoir, ça faisait longtemps qu’elle ne s’était pas vu les deux petites», a dit de son côté un père de famille. 

«Ça nous permet de nous revoir nous aussi. Parce que ça fait deux mois qu’on ne sait pas vu (...) Il fait beau, c’est l’été, c’est parti! On est sur le bon côté des choses.» 

Un autre groupe rencontré prenait l’apéritif, chacun sur sa chaise, à deux mètres de distance. 

«C’est la première fois depuis le confinement de la mi-mars qu’on se réunit comme ça entre amis d’adresses différentes», a expliqué un résident du quartier. 

«On tient le deux mètres! On a les masques et les gants dans le sac pas loin si on a besoin de les mettre», a ajouté une de ses amies. 

«C’est la première fois que je sors, je suis tellement contente! Ici, il n’y a pas de danger. On est à deux mètres, on respecte tout. Ça fait du bien!»