/finance/homepage

Postes Canada croule sous les colis

TVA Nouvelles

Si vous attendez la livraison d’un colis de Postes Canada et que vous trouvez que ça prend du temps avant qu’il n’arrive à vous, ne soyez pas surpris.     

Et surtout, demande le syndicat des employés, faites preuve de patience. Il en va de la santé mentale et physique de tous.      

• À lire aussi: De pilote d’avion à livreur de colis  

Le volume d’envois a explosé, notamment en raison de l’achat en ligne, mais aussi du manque de personnel, parfois parce que des employés montrant des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19 ont été retirés de façon préventive.     

« Des gens viennent chercher leur colis à certains comptoirs postaux où beaucoup, beaucoup de personnes attendent. C’est une réalité à laquelle on doit faire face, malheureusement – autant à Postes Canada que dans plein d’entreprises qui sont ouvertes présentement. Il y a du temps d’attente », a expliqué Alain Robitaille, président du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, samedi en entrevue avec TVA Nouvelles.     

Des gens se présentent parfois dans des conditions dans lesquelles ils ne devraient pas être. Si vous avez des symptômes de COVID-19, votre place n’est pas dans nos bureaux. Vous n’avez pas à venir chercher votre colis. Postes Canada a d’ailleurs étendu la période où on garde les colis pour ne pas les retourner à l’expéditeur. Donc, il n’y a pas de presse. Vous pouvez attendre votre colis à la maison. N’exposez pas la clientèle et les travailleurs à la COVID-19 si vous pensez avoir des symptômes. »     

Dans le stationnement du centre de distribution dans l’arrondissement de Ville-Saint-Laurent à Montréal, environ 250 remorques pleines à craquer se retrouvent aux abords des centres de tri parce qu’on ne peut répondre à la demande.     

Ces remorques n’attendent que de se faire décharger pour le traitement des articles stockés. C’est Noël au printemps pour Postes Canada. Normalement, les Fêtes sont la période charnière. C’est du sans précédent, indique le président de la section locale du syndicat.      

Un travailleur qui a préféré garder l’anonymat a fourni à TVA Nouvelles des photos d’amas de colis non distribués chez Postes Canada.      

  

  

  

  

Les relations sont, à l’heure actuelle, très bonnes entre l’employeur et le syndicat, mais Le syndicat s’inquiète désormais de nouveaux enjeux de santé et de sécurité au travail parce que des mesures très strictes ont été mises en place pour respecter la distanciation physique. Le volume de colis peut obstruer des voies de circulation, par exemple.     

Le syndicat en appelle à l’indulgence de la clientèle, des gens qui attendent leur colis depuis des semaines.      

D’un bout à l’autre du pays, il manque des milliers d’employés, une situation qui perdurera encore des semaines.     

« Il y a eu une augmentation de plus de 100% au niveau des achats en ligne. On est passé d’entre 7 et 12 % dans beaucoup de catégories d’achats, jusqu’entre 16 et 22 % de proportion », calcule Marc Fortin, de la section québécoise du Conseil canadien du commerce de détail. 

D'après les informations obtenues par Andy St-André pour TVA Nouvelles