/regional/troisrivieres/mauricie

La Mauricie se dote de deux unités mobiles de dépistage

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

Les pompiers de Shawinigan et la Société de transport de Trois-Rivières mettent l'épaule à la roue dans la lutte à la COVID-19 en prêtant les véhicules nécessaires pour créer deux unités mobiles de dépistage dans la région.

La santé publique de la Mauricie réalise actuellement entre 250 et 400 tests par jour. Avec l’ajout de ces unités mobiles, qui visiteront les différentes municipalités de la région, on vise à atteindre entre 100 à 200 tests supplémentaires.

«On pourrait faire entre 50 et 100 tests par jour, par unité mobile», précise Karine Lampron, directrice des services ambulatoires au CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Ces véhicules s'arrêteront dans des entreprises, des zones d'éclosion ou des quartiers ciblés par la santé publique. Seules les personnes qui ont des symptômes seront dépistées, mais l'équipe de l'unité mobile fera aussi du porte-à-porte. «On le sait, la pandémie a pu causer plusieurs isolements, plusieurs problématiques également», note-t-elle.

À Trois-Rivières, une éclosion a touché l'école primaire St-Paul la semaine dernière. Si cette unité mobile avait été prête, c'est le genre d'endroit où celle-ci aurait pu être déployée. 

«On aurait déplacé l'unité avec ses équipes et l'ensemble des gens aurait pu être dépisté sur place», explique le président et directeur général du CIUSSS, Gilles Hudon.

Ce sont d’ailleurs maintenant six personnes qui ont été déclarées positives à la COVID-19 dans cette école, soit quatre enseignants et deux enfants.