/finance/homepage

Pas d’impacts importants après l'incendie chez Bombardier en Irlande du Nord

Agence QMI

L’important incendie qui s’est déclenché dimanche dans l’usine de Bombardier à Belfast, en Irlande du Nord, n’a finalement pas fait trop de dégâts. 

• À lire aussi: Incendie dans une usine de Bombardier à Belfast 

L’entreprise québécoise a affirmé par communiqué lundi que les impacts pour ses clients seraient «minimes» puisque le sinistre s’est concentré dans une seule zone de ses installations. 

«Bien que certaines machines et une partie du toit soient endommagées, aucune structure d'avion ou chaîne d’assemblage d'aérostructure n'a été endommagée», a déclaré Bombardier. 

«Après des inspections de sécurité approfondies, le travail a repris normalement dans d'autres zones de l'usine», a poursuivi la compagnie québécoise qui emploie environ 3000 personnes à Belfast. 

Bombardier a souligné que c’est grâce «à l'incroyable travail» des pompiers et de ses équipes de santé et sécurité, ainsi qu’à ses infrastructures de prévention des incendies que le brasier a pu être maitrisé en moins de deux heures. 

Personne n’a été blessé. Il n'y avait pas d'employés sur place lorsque l'événement est survenu. 

L’incendie aurait débuté dans une machine vers 20 h 45, heure locale. Il serait donc accidentel, mais les autorités nord-irlandaises vont enquêter pour déterminer son origine exacte. 

L’usine de Bombardier, située sur les quais de Belfast, dans l’est de la ville, est un des plus gros employeurs d’Irlande du Nord.