/finance/homepage

Des organismes demandent la suspension de la déclaration de revenus pour les assistés sociaux

Agence QMI

bloc impôts taxes facture

Photo fotolia

Plusieurs organismes du Québec ont demandé aux gouvernements fédéral et provincial de dispenser les personnes sur l’aide sociale de produire une déclaration de revenus, mais de maintenir les prestations sociales, en raison de la pandémie.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Les citoyens canadiens, dont ceux défendus par les organismes, ont jusqu’au 1er juin pour envoyer leurs feuilles d’impôts qui sont nécessaires pour maintenir les prestations sociales après le 1er juillet, comme le crédit de solidarité, le remboursement de la TPS ou le maintien d’un loyer subventionné.  

Or, les 26 organismes ont constaté qu'il est difficile pour les personnes avec des difficultés fonctionnelles de remplir leur déclaration, à cause de l’absence d’aide comme les cliniques d’impôts.  

«Nous recevons des appels tous les jours, a indiqué par voie de communiqué Vanessa Tremblay-Girard, directrice des programmes en sécurité alimentaire avec l’organisme Partageons l’espoir. Certaines personnes sont parfois plus stressées par l’urgence de réaliser leur déclaration qu’avec la prochaine livraison de leur panier alimentaire!»  

En novembre, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, avait déjà octroyé le crédit d’impôt pour solidarité directement aux assistés sociaux.  

Les organismes veulent maintenant que cet accès direct touche les remboursements, allocations et crédits auxquels ont droit les personnes assistées.

Dans la même catégorie