/news/culture

Le grand Yves Létourneau est mort

Réjean Tremblay

Yves Létourneau

Photo d’archives

Yves Létourneau, le célèbre constable Polycarpe de la série pour enfants Le Pirate Maboule, est mort mardi après-midi au CHSLD Marcelle-Ferron, à Brossard.     

Il était âgé de 94 ans.     

Yves Létourneau était encore plus connu comme commentateur et éditorialiste sportif à CKAC et à La Presse.     

Il a aussi pris part à la couverture de Jeux olympiques pour le réseau TVA.     

C’est également lui qui a été le premier commentateur avec son compère Jean Séguin pour la télédiffusion des matchs de la Ligue nationale de football à Radio-Canada.     

Il était célèbre pour la chaleur de ses descriptions de certains jeux qui devenaient de véritables épopées grâce à son verbe riche et varié : « Il tenait le ballon comme une mère tient son enfant sur son sein », avait-il dit de Jim Taylor, des Packers de Green Bay.      

Parfois, un joueur ne se contentait pas de se faire plaquer au sol, il était « incrusté dans le gazon ».     

Éditorialiste à CKAC  

Comme éditorialiste à la radio, il a eu une grande influence. Il était celui qui savait reconnaître les efforts de plusieurs athlètes amateurs, et ses prises de position ne laissaient personne indifférent.     

On se souvient encore de l’émotion qu’il avait ressentie après la médaille d’or de Sylvie Bernier aux Jeux olympiques de Los Angeles.     

C’était un homme de grande taille et de bonne carrure. Skieur émérite, il savourait toutes les occasions qu’il avait de parfois emprunter des pistes réservées aux olympiens.     

Il a joué de grands rôles à la télévision et au théâtre, dont celui d’Odilon Provençal dans Le Survenant.     

Forte présence  

Sa prestance et sa voix forte lui permettaient de jouer des rôles de leader. Il en imposait par sa seule présence.     

Le rôle d’Émile Rousseau dans la série Scoop avait été écrit en pensant à Yves Létourneau. Sa prestance en faisait le candidat rêvé pour jouer le grand financier.     

C’est finalement Claude Léveillée qui a hérité du personnage. Il en a fait un incontournable.     

Le monde des arts et des sports perd un grand monsieur. Jusqu’à la toute fin, il a suivi à la télé les exploits de ses favoris.     

Sa femme Paulette et sa famille tiennent à remercier le personnel qui a merveilleusement pris soin de lui jusqu’à ses derniers jours. Son décès n’est pas lié à la COVID-19.