/news/currentevents

Des prestataires d'aide sociale recrutés pour toucher la PCU

Jean Houle | TVA Nouvelles

Des résidents de l’arrondissement de Jonquière à Saguenay auraient été victimes d'une tentative de fraude en lien avec la Prestation canadienne d'urgence, ces dernières semaines. 

Ce qui est particulier, c'est que les victimes sont prestataires d'aide sociale, donc pas admissibles au programme fédéral. 

Aucune plainte n'a été portée aux policiers, mais les députés Mario Simard et Sylvain Gaudreault ont été alertés. 

Trois prestataires auraient été abordés par un homme leur affirmant connaître un moyen de toucher la PCU. Il leur a demandé de lui fournir des informations personnelles. 

L'une des personnes approchées a accepté, et a reçu une somme de 6000 $ dans son compte, avant que le malfaiteur lui demande de lui retransférer l'argent, sous prétexte de frais administratifs et d'être récompensé pour services rendus. 

La victime a communiqué avec son entourage. 

«Une personne a communiqué avec notre bureau, a révélé le député bloquiste de Jonquière Mario Simard. L'argent sera retourné à Revenu Canada. Mais il semble qu'un individu approche des gens vulnérables pour leur faire miroiter la PCU.» 

«Si vous avez donné votre numéro d'assurance sociale à quelqu'un en qui vous n'avez pas confiance, communiquez avec Service Canada», a-t-il ajouté. 

L'autre conseil d'usage est d'éviter de faire une demande au programme si vous n'y avez pas droit. 

«C'est se magasiner un appauvrissement, dit monsieur Simard. L'Agence du Revenu aura tous les moyens de vous retracer et d'exiger le remboursement.» 

Le bureau du criminaliste Julien Boulianne a reçu de nombreux appels de prestataires d'aide sociale au sujet de la PCU. Il leur déconseille de tenter le diable. 

«Même si un chèque d'aide sociale n'est pas saisissable, l'État peut vous punir d'une autre façon, explique-t-il. Le gouvernement pourra peut-être difficilement faire la preuve de la mauvaise foi d'un demandeur, mais dans la grande majorité des cas, les fraudeurs seront retracés.»