/finance/homepage

Cirque du Soleil : Legault n’a pas l’appui de la population selon Bérubé

Agence QMI

Contrairement au premier ministre François Legault qui a qualifié le prêt de 276 millions $ au Cirque du Soleil d’idée «brillante», le chef parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé estime plutôt qu’il n’a pas l’appui «du peuple».

«Là-dessus [le peuple] ne trouve pas que c'est une idée brillante, présentement, en temps de pandémie, de dire : les milliardaires en premier puis les autres [dans le domaine culturel] ils attendront», a-t-il déclaré en point de presse jeudi.

«Alors moi, je trouve que le premier ministre qui indique que c'est une idée brillante, je ne suis pas convaincu. Je ne suis pas convaincu, puis les citoyens qui réagissent, peut-être même sur sa page Facebook, trouvent que ce n'est pas une bonne idée», a-t-il ajouté.

Mardi, le gouvernement Legault a annoncé avoir offert un prêt d’environ 276 millions $ (200 millions $ US) au Cirque du Soleil et pourrait devenir partenaire pour que l’entreprise redevienne une propriété québécoise.

«Le siège social et le centre de décisions vont être au Québec. Les brevets, la propriété intellectuelle vont demeurer au Québec, et la haute direction va être résidente au Québec», a alors mentionné le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

«Pourquoi le seul critère qu'il manque, c'est la propriété québécoise? Est-ce que le gouvernement a déjà fait son nid sur quel groupe devrait accueillir le Cirque du Soleil?» s’est questionné Pascal Bérubé, jeudi.

Dans la même catégorie