/news/coronavirus

Des projections plus encourageantes pour le Grand Montréal

Marc-André Gagnon | Journal de Québec

Trois semaines après la publication de scénarios-catastrophes, les experts de l’Institut national de santé publique du Québec ont publié jeudi des projections beaucoup plus encourageantes sur l’impact du déconfinement à Montréal.

Au début mai, le même groupe d’experts dirigé par le professeur Marc Brisson en avait fait réagir plus d’un en publiant, un vendredi soir, des projections qui faisaient craindre plus de 10 000 nouveaux cas (détectés et non détectés) par jour en cas de déconfinement à Montréal, dès le mois de juin.

Graphique courtoisie de l'INSPQ

Les nouveaux scénarios, qui tiennent compte du report de la réouverture des écoles et des commerces, prévoient maintenant, en juin, de 1000 à 1500 nouveaux cas par jour dans le Grand Montréal, selon l’adhésion de la population aux mesures de distanciation.

Graphique courtoisie de l'INSPQ

Du côté des décès, alors qu’on projetait jusqu’à 150 décès par jour en juillet, on voit dans les nouveaux graphiques une moyenne qui se situeraient entre 15 et 30 décès par jour, dépendamment d’un fort ou faible respect des consignes.

Graphique courtoisie de l'INSPQ

Très frileux à l’idée de nommer ces données relevées par Le Journal, Dr Brisson a indiqué lors d’un breffage technique avec les journalistes que la trajectoire de l’épidémie est «encore difficile» à déterminer.

Graphique courtoisie de l'INSPQ

«La situation épidémique de la COVID-19 est fragile pour le Grand Montréal», a-t-il réitéré.

Ailleurs au Québec, soit à l’extérieur de Montréal, la situation demeure aussi stable. Tout porte à croire que l’aplatissement de la courbe se maintiendra si le déconfinement est réussi.