/news/coronavirus

10 000 préposés recherchés : «Engagez-vous!», demande Legault

TVA Nouvelles

Le premier ministre François Legault a renouvelé jeudi son appel aux Québécois afin de trouver et former 10 000 préposés aux bénéficiaires d’ici la mi-septembre pour les envoyer dans les CHSLD de la province.

• À lire aussi: Soldats en CHSLD: «le Québec paie sa part pour l’armée», répond Legault à Trudeau

• À lire aussi: Le Dr Arruda «recommande que les gens restent dans leur univers»

«Engagez-vous!», a lancé François Legault lors de son état de la situation de la pandémie au Québec, au lendemain de l’annonce de son intention de recruter 10 000 préposés aux bénéficiaires en quelques mois à peine.

Même s’il reconnaît que l’ambition de son gouvernement représente un important défi, François Legault s’est dit «confiant» jeudi d’arriver à recruter une large part de préposés aux bénéficiaires dans la population.

«Le principal défi qu’on a, c’est de convaincre les gens qu’en ajoutant 10 000 personnes, les conditions de travail vont être meilleures dans les CHSLD», a reconnu le premier ministre.

«J'ose rêver qu'on est capable d'avoir suffisamment de gens pour mieux prendre soin de nos résidents et résidentes, de nos personnes âgées qui ont bâti le Québec», a-t-il plus tard déclaré.

Photo Simon Clark

Selon lui, l’ajout de ces 10 000 personnes dans le réseau devrait soulager la pression mise sur les épaules de ceux et celles qui pratiquent actuellement ce métier, rendant la profession plus attrayante.

Les conditions salariales sont également très avantageuses à ses yeux.

«Il y a un taux de chômage d’au moins 7 % ou 8 %, donc il y a plus de 10 000 personnes qui ont perdu leur emploi, a noté M. Legault. C’est un travail qui est relativement bien payé. Quelqu’un qui gagnait moins de 26 $ l’heure et qui se fait offrir une job à temps plein du gouvernement à 26 $ l’heure, je pense que c’est attrayant.»

Rappelons que les Québécois intéressés à suivre la formation de trois mois seront rémunérés 760 $ par semaine. Dès leur embauche à temps plein en CHSLD, le salaire d’entrée sera de 26 $ l’heure.

Résidences privées     

François Legault a voulu rassurer les propriétaires de résidences privées qui craignent un exode des préposés aux bénéficiaires de leurs centres vers le réseau public.

Le premier ministre s’est dit «ouvert à donner un coup de main» aux résidences privées pour les aider à mieux rémunérer leur personnel.

«On est en train de regarder pour de l’aide financière. On comprend bien qu’en augmentant le salaire des préposés aux bénéficiaires dans le secteur public de 21 à 26 $ l’heure, c’est sûr que les préposés du côté du privé, il va falloir que les salaires augmentent. Il va falloir que le gouvernement donne un coup de main.»

Il a en outre rappelé que les préposés qui travaillent en résidences privées ne seront pas admissibles au programme de formation de trois mois annoncé la veille puisque celui-ci vise à recruter des travailleurs qui n’ont aucune expérience dans le domaine.

La prime de 4 $ pour les préposés aux bénéficiaires dans les résidences privées est quant à elle là «pour rester pour un bon bout», a précisé le premier ministre.

«Le Québec paye sa part»     

Même si une «belle tendance» se dessine avec le retour de plus de 400 travailleurs dans les CHSLD dans la seule journée de mercredi, François Legault espère toujours voir les militaires des Forces armées canadiennes prolonger leur séjour jusqu’en septembre.

Or, le gouvernement fédéral a indiqué mercredi qu’il sera difficile de maintenir le même nombre d’effectifs aussi longtemps.

«Le Québec paye sa part pour l’armée. [...] Il me semble que des priorités actuellement, je n’en vois pas de plus urgentes», a déclaré François Legault, visiblement déçu par la position d’Ottawa.

Ce dernier a indiqué qu’il comptait discuter de ces enjeux avec Justin Trudeau lors de l’appel téléphonique hebdomadaire avec les premiers ministres des provinces jeudi soir.

Réouverture des palais de justice     

Les activités vont de leur côté reprendre graduellement dans les palais de justice à compter du 1er juin, a annoncé la ministre Sonia Lebel au cours du même point de presse.

Photo Simon Clark

Le système judiciaire n’a pas été complètement mis à l’arrêt durant la pandémie, notamment grâce au déploiement de solutions numériques qui sont là pour rester. Ce sont 136 salles d’audience «virtuelles» pour les tribunaux qui ont été créées pendant la pandémie et resteront en place à l’avenir, a indiqué la ministre LeBel.

«La transformation numérique de la justice se poursuit, mais elle a été grandement accélérée par la crise sanitaire.»

Au Québec, en date du 28 mai 2020, la situation est la suivante: 

4302 décès (74 nouveaux décès)    

49 702 cas confirmés (+ 563)  

1131 personnes hospitalisées (- 47)  

178 personnes aux soins intensifs (- 6)

14 696 prélèvements effectués le 26 mai 2020    

12 960 analyses réalisées le 25 mai 2020    

365 402 cas négatifs   

Dans la même catégorie