/news/culture

Juste pour rire en ligne

Gabriel Beauchemin | Agence QMI

PORTRAIT-MATHIEU-DUFOUR

Dominick Gravel/Agence QMI

L’humoriste Mathieu Dufour présentera un spectacle en direct samedi soir dans le cadre du FSTVL HAHAHA, le premier festival d’humour francophone 100% numérique.

Ayant connu dans les dernières semaines une formidable ascension dans le monde de l’humour en raison de la popularité de son «Show-rona virus», un rendez-vous quotidien qu’il proposait via son compte Instagram, l’humoriste Mathieu Dufour s’apprête à relever un autre défi de taille : la présentation via les voies du numérique d’un spectacle d’humour.

L’humoriste sera d’ailleurs le seul à proposer une performance en direct durant tout le festival.

«J’ai des invités qui ont préenregistré leur performance avec des équipes de tournage de Juste pour rire, et j’ai aussi un ou deux invités qui vont être là en direct, décrit d’emblée l’humoriste lorsqu’on lui demande d’expliquer à quoi ressemblera son spectacle de samedi. La raison pour laquelle j’ai accepté de le faire, c’est que ça allait être en direct, parce que c’est vraiment l’essence de ce que j’aime faire. S’ils m’avaient demandé de préenregistrer quelque chose de déjà monté, mot à mot, je pense que j’aurais refusé parce que ça ne me ressemble pas.»

Improvisation

Reconnu pour son style où l’improvisation occupe une place prédominante, Mathieu Dufour, de son propre aveu, ne sait pas exactement quelle forme prendra son spectacle, au grand plaisir du premier concerné.

«Dans la vie en général, la façon dont je fonctionne, c’est vraiment “on y va sur le moment, et on voit ce que ça donne”. C’est ça mon modus operandi si on veut, mais habituellement, pour mes shows sur scène, je suis habitué d’en faire donc je sais un peu où on s’en va. Là, avec ce show-là en direct, avec la technique, avec le studio, le ci, le ça, je n’ai vraiment aucune idée de quelle tournure ça va prendre», explique Mathieu Dufour.

«Mais c’est ça que j’aime en fait, embarquer dans des affaires et les vivre en même temps que le public, de ne pas vraiment savoir ce qui se passe, de juste être là et qu’on le vive tous ensemble, poursuit-il. Je vais conter plein d’anecdotes, il m’est arrivé plein d’affaires pendant le confinement, j’ai hâte de raconter ça aux gens.»

Un projet à la fois

Ayant mis fin après 50 représentations à son Show-rona virus, un véritable talk-show où l’humoriste donnait rendez-vous à plus de 100 000 personnes abonnées à son compte Instagram, Mathieu Dufour est bien en paix avec cette conclusion, alors même que la popularité de son show était grandissante.

«Je suis quelqu’un qui aime ça avoir un contrôle sur l’horaire de ma vie et quand je fais un projet, de savoir quand est-ce que ça commence et quand est-ce que ça finit, explique l’humoriste. Personnellement, je trouve que la fin d’un projet fait autant partie du projet que le début et le milieu.»

Et tout indique qu’il ne s’agit ici que d’un nouveau départ pour l’humoriste dont le spectacle initialement prévu dans le cadre du festival Juste pour rire, devant avoir lieu à la salle Wilfrid-Pelletier, affiche déjà complet.

«J’aime ça m’embarquer dans un projet à la fois. J’ai fait le Show-rona et je l’ai terminé, là je m’embarque dans Juste pour rire. Une fois que ça va être terminé, je vais me reposer un peu, ensuite j’embarque sur les Fantastiques à Rouge FM cet été et je vais avoir quelques apparitions ici et là», indique Mathieu Dufour.

«Tout est stand-by, résume-t-il à propos de son spectacle à la salle Wilfrid-Pelletier. C’est moins stressant pour cette salle-là, elle est déjà toute vendue donc on attend juste la possibilité d’être 3000 dans une salle », ajoute-t-il le sourire aux lèvres.

Le spectacle «Mathieu Dufour en direct» aura lieu samedi soir à 21h. L’achat d’un billet est possible via le site hahaha.com.

Des suggestions pour le festival

Le FSTVL HAHAHA de Juste pour rire, se déroulant du 28 au 31 mai, présentera 18 performances regroupant plus de 60 artistes. Tous les spectacles, mis à part celui de Mathieu Dufour, ont été préalablement enregistrés en respectant les mesures de distanciation sociale.

Deux formules de billets sont possibles: une passe pour un soir au coût de 12 $ ou une passe donnant accès à l’ensemble de la programmation au coût de 40 $.

«La structure, c’est un peu comme une chaîne télé, résume Patrick Rozon, vice-président au contenu francophone du Groupe Juste pour rire. Tu prends ta passe, c’est un code unique, un code sur une journée ou quatre journées, tout dépendant de la passe que tu achètes. Par exemple, jeudi ça commence à 18h, ça finit à 23h et à chaque heure, tu as un show différent. Il y a des gens qui vont entrer juste pour voir un show, d’autres qui vont rester là toute la soirée. Il y a vraiment de tout pour tout le monde.»

Alors que le festival proposera une programmation riche de 18 spectacles, voici quelques suggestions de Patrick Rozon pour qui voudrait avoir un avant-goût.

«Jérémie Larouche qui fait 60 minutes de Star Wars avec des marionnettes, c’en est pissant.»

• Présenté vendredi soir à 18h

«Laurent Paquin et Simon Boudreault font des lectures de Monty Python. Pour les fans de Monty Python, ils te rendent un hommage vraiment fort. C’est vraiment drôle, c’est vraiment bon.»

• Présenté samedi soir à 19h

«Jean-Marc Parent avec Marie-Claude Barrette, c’est tellement beau et tellement touchant. C’est une entrevue sur la vie de Jean-Marc, sur sa carrière, il y raconte entre autres son aventure à l’hôpital, c’est juste lui qui peut te raconter ça et tu ris à en brailler.»

• Présenté samedi soir à 20h

«Virginie Fortin et LeLouis Courchesne qui font un nouveau show à sketchs avec un quiproquo qui va durer 45 minutes, ça c’est écœurant.»

• Présenté dimanche soir à 18h