/finance/homepage

La distanciation sociale est impossible dans les bars, selon les propriétaires

Anne-Lovely Etienne | Agence QMI

Happy Hour Beer

Ant - stock.adobe.com

Les tenanciers de bars et de clubs n’ont toujours aucune idée de la date à laquelle ils pourront rouvrir. De plus, ils ont beaucoup de difficulté à trouver comment ils pourront faire respecter à leur clientèle les règles les plus élémentaires de distanciation sociale.

Danser sur une piste de danse à deux mètres de distance? Faire un 5 à 7 au bar sans trinquer? Pierre Thibault répond sans hésiter : «Impossible. C’est impossible de faire la distanciation dans un contexte de bar», soutient le président et fondateur de la Nouvelle association des bars du Québec.

Copropriétaire de la Taverne Saint-Sacrement et du Pub West Shefford sur le Plateau-Mont-Royal, M. Thibault affirme également que le port du masque par les employés est inconcevable cet été.

«Imaginez mon cuisiner à 30, 31 degrés, avec un masque ou ma serveuse sur la terrasse. C’est impossible de servir avec des masques. Cela pourrait causer des plaies sur la peau aux employés et la sécurité de ceux-ci est primordiale», illustre-t-il.

Nic Urli, copropriétaire des boîtes de nuit Flyjin et Velvet de l’Auberge Saint-Gabriel, toutes deux situées dans le Vieux-Montréal, ne veut même pas envisager l’ouverture de ses établissements avec ces mesures strictes de distanciation sociale.

«Je vois des images de bars et de restos avec les plexiglas et je trouve ça terrible. La raison d’être des bars, c’est de réunir des gens ensemble. Je suis pour la connexion humaine et l’expérience. Je ne vais rouvrir que lorsqu’on n’aura pas besoin d’être dans une bulle de plexiglas. Pour l’instant, on va laisser le Flyjin dormir le temps que ça va prendre. On a décidé ça en tant qu’actionnaires et on est chanceux de pouvoir le faire», avance-t-il.

Jonathan Blanchard, gérant depuis 27 ans du bar mythique les Foufounes Électriques, croit aussi que le respect de la distanciation sociale sera compliqué dans les bars.

«Les clients sont déjà irrités de se faire dire quoi faire dans un contexte normal. Là, faire la police pour leur dire qu’ils sont trop proches, qu’ils doivent porter des masques, qu’ils doivent s’asseoir pas trop près, je vous le dis, ce ne sera pas facile», dit-il.

Pistes de solutions

M. Thibault indique que les pistes de solutions demeurent encore vagues pour l’industrie des bars, mais que les instances gouvernementales pourraient leur donner un coup de main, par exemple en leur accordant le droit de livraison d’alcool avec nourriture pour le temps de la crise.

«Tout le monde est en mode take out. Mais nous autres les bars, on n’a pas la permission de vendre de l’alcool pour emporter comme les restaurants, selon la loi. Me semble que ce serait une façon directe pour encourager les bars... Pensons aux bars à vins comme la Buvette Chez Simone et le Rouge Gorge, qui ont le droit de vendre de la nourriture, mais pas d’alcool. C’est ridicule. On demande juste une mesure exceptionnelle temporaire», explique-t-il.

La possibilité de transformer les bars en grandes terrasses extérieures, durant la saison estivale, est également considérée.

«L’idée est de sauver nos business. On parle présentement avec les arrondissements des projets de grandes terrasses avec corridor piétonnier, comme les autres grandes villes du monde», souligne-t-il.

Quant à Peter Sergakis, qui possède de nombreux établissements dans la métropole et qui a initié la pétition pour la réouverture des bars et restaurants pour le 1er juin prochain, la survie des bars dépendra d’une seule chose : l’aide du gouvernement.

«On va tous faire face à la faillite si on n’a pas de subvention du gouvernement. Je ne parle pas de prêt, mais bien de subventions. On donne plein d’argent au Cirque du Soleil, à Bombardier et Air Canada et nous autres, rien! On est près de crever. Le gouvernement nous a complètement oubliés. Ce n’est pas acceptable pour les tenanciers et les propriétaires de restaurants. On veut faire passer le message», dit-il catégoriquement.