/sports/homepage

Le marathon de Boston annulé

Agence France-Presse

L'édition 2020 du marathon de Boston, initialement reportée du 20 avril au 14 septembre en raison de la pandémie de coronavirus, n'aura finalement pas lieu, ont conjointement annoncé jeudi les organisateurs de l'épreuve et le maire de la ville.

«L'Association athlétique de Boston, avec notre contribution et notre soutien, a déterminé que la tenue du 124e Marathon de Boston n'est pas réalisable cette année, pour des raisons de santé publique», a tweeté le maire Martin Walsh.

«Il n'y a aucun moyen de conserver le format de course habituel sans rassembler un grand nombre de personnes en toute promiscuité», a-t-il ajouté. Chaque année, environ 500 000 spectateurs assistent au marathon.

«Alors que notre objectif et notre espoir étaient de contenir le virus et relancer notre économie, organiser ce genre d'événement ne serait ni responsable ni réaliste le 14 septembre ni à aucun moment cette année», a-t-il conclu.

«Notre priorité absolue demeure la préservation de la santé de la communauté, ainsi que celle de notre personnel, de nos participants, de nos bénévoles, de nos spectateurs et de nos supporters», a pour sa part déclaré Tom Grilk, le directeur général de cette compétition.

C'est la première fois que le plus vieux marathon du monde, créé en 1897, est annulé. Ni les Guerres mondiales, ni les tensions à l'intérieur du pays, ni les conditions climatiques parfois extrêmes n'avaient empêché son déroulement.

Le 15 avril 2013, sa 117e édition avait été meurtrie par un attentat. Deux bombes avaient explosé près de la ligne d'arrivée, causant la mort de trois personnes et faisant plus de 250 blessés.

Les deux autres marathons majeurs prévus aux États-Unis plus tard cette année, à Chicago le 11 octobre et à New York le 1er novembre sont pour l'heure maintenus.

L'Association athlétique de Boston a indiqué que les participants inscrits au marathon pourront à la place disputer une course «virtuelle», à tout moment entre le 7 et le 14 septembre. Ils devront effectuer la distance de 42,195 km dans les six heures imparties et fournir une preuve de leur chronométrage, pour valider leur performance.