/news/coronavirus

Pas de détails sur la demande de Québec concernant la présence des militaires en CHSLD

Agence QMI

GEN-Entrevues avec des militaires en renfort à l'hôpital de St-Anne-de Bellevue

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

À la suite de la réunion téléphonique des premiers ministres des provinces avec leur homologue fédéral Justin Trudeau, jeudi soir, on ne sait toujours pas si les militaires déployés dans les CHSLD du Québec seront à l’œuvre jusqu’à la mi-septembre, comme le demande François Legault.

• À lire aussi: 10 000 préposés recherchés : «Engagez-vous!», demande Legault

• À lire aussi: Frère et sœur militaires déployés au même centre d’hébergement

Plus de 1000 militaires se sont intégrés ces dernières semaines aux équipes de 25 CHSDL du Grand Montréal et leur déploiement doit normalement prendre fin le 12 juin prochain, trois mois avant ce que souhaite le premier ministre du Québec.

Le bureau de Justin Trudeau a indiqué jeudi soir que les premiers ministres ont discuté des rapports récents des Forces armées canadiennes (FAC) concernant des établissements de soins de longue durée en Ontario et au Québec.

Ces rapports ont relevé des faits troublants concernant les soins prodigués aux aînés dans certains centres de soins de longue durée des deux provinces.

Plus tôt dans la journée, M. Trudeau a répété que la présence des militaires dans les CHSLD n'est pas une solution à long terme.

«Les premiers ministres ont convenu de prendre des mesures pour améliorer les soins offerts aux aînés», a-t-on indiqué dans une déclaration relayée aux médias en fin de soirée.

Il a aussi été question au cours de l’entretien téléphonique de la relance de l’économie canadienne, de la mise en place d’une approche nationale concertée en matière de dépistage et de recherche des contacts ainsi que du travail mené par le Groupe de travail sur l'immunité face à la COVID-19.

L’approvisionnement en équipement de protection individuelle des travailleurs de la santé a par ailleurs été évoqué. «Le premier ministre [Trudeau] a informé les premiers ministres des travaux que mène actuellement le gouvernement fédéral pour obtenir de l'équipement de protection individuelle essentiel, et des efforts fructueux qu’il a déployés pour augmenter la production de ces fournitures au Canada», a indiqué son bureau.

La suggestion du fédéral d’accorder chaque année 10 jours de congé maladie payés à tous les travailleurs canadiens est également revenue sur le tapis.