/news/coronavirus

Préposés aux bénéficiaires: Québec envisage un plancher salarial pour le secteur privé

Agence QMI

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais

Photo Simon Clark

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais

Québec examine la possibilité d'établir un plancher salarial pour les préposés dans les résidences privées afin d’éviter leur exode vers le réseau public. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Ils ont peur d’être des vecteurs de transmission du virus

• À lire aussi: Québec lance une «grosse campagne» pour recruter 10 000 préposés

C’est ce qu’a indiqué la ministre des Aînés, Marguerite Blais, en point de presse jeudi.

«[Cette avenue] est examinée par le ministre du Travail (Jean Boulet), qui a été en contact avec les différents syndicats et les différents organismes comme les CHSLD privés et le Regroupement québécois des résidences pour aînés privées», a-t-elle expliqué.

Québec a annoncé mercredi le lancement d’une campagne historique dans le but de former et d’employer 10 000 préposés aux bénéficiaires dans le réseau public qui commenceraient à un salaire de 26 $ de l’heure. Elle vise à combler les criants besoins de main-d'oeuvre dans ces établissements et à remplacer les soldats des Forces armées canadiennes qui doivent lever le camp en juin.

Cette campagne fait toutefois craindre aux établissements privés un exode de leur personnel, payé bien moins cher, vers le réseau public.

«Je ne sais pas comment on va faire pour rivaliser avec ça. Ils offrent un gros salaire, alors ils vont venir drainer» notre personnel, déjà difficile à recruter, a déploré la directrice générale de deux résidences privées pour aînés sur la Rive-Sud de Québec, Catherine Paré, en entrevue au Journal.

Dans la même catégorie