/news/politics

Pas de croisière avant novembre dans les eaux canadiennes

Agence QMI

Le gouvernement fédéral a prolongé jusqu'au 31 octobre l'interdiction de circulation dans les eaux canadiennes des bateaux de croisière transportant plus de 100 personnes, a annoncé vendredi le ministre des Transports, Marc Garneau.

• À lire aussi: Pas de croisières internationales: dur coup pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean

Par ailleurs, à compter du 1er juillet, les exploitants des autres types de navires devront se soumettre aux exigences des autorités provinciales et régionales, qui détermineront l’échéancier de la reprise des activités dans ce secteur.

Des amendes de 5000 $ par jour pourraient être distribuées aux particuliers qui contreviennent aux règles. Les sociétés s’exposent quant à elles à une pénalité de 25 000 $ par jour.

Les traversiers et les bateaux-taxis doivent continuer d’être exploités en utilisant des mesures d’atténuation visant à réduire les risques de propagation de la COVID-19.

«Le gouvernement continue à travailler avec les autres ordres de gouvernement, les intervenants de l’industrie des transports et les peuples autochtones pour réexaminer les mesures et s’assurer que le réseau de transport du Canada demeure sûr et sécuritaire pendant cette période», a indiqué le ministre Garneau par communiqué.