/regional/montreal/montreal

Près de 30 $ l'heure pour nettoyer le métro et les autobus

Camille Dauphinais-Pelletier | Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

Des étudiants seront payés près de 30 $ l'heure pour nettoyer des trains de métro et des autobus cet été à Montréal, un salaire plus élevé que celui des nouveaux postes de préposés aux bénéficiaires annoncés par le premier ministre François Legault cette semaine.

La fréquence de nettoyage du métro et des autobus a drastiquement augmenté depuis le début de la pandémie, et la Société de transport de Montréal (STM) aura recours à une centaine d'étudiants pour remplacer les nombreux employés affectés à ces tâches pendant les vacances d'été.

Une offre d'emploi affichée sur le site de la STM indique que ces emplois à temps plein, réservés aux étudiants, seront rémunérés 29,19 $ l'heure, un taux horaire plus élevé que celui de 26 $ l'heure annoncé par le gouvernement Legault plus tôt cette semaine pour encourager les Québécois à faire la formation pour devenir des préposés aux bénéficiaires.

Les seules conditions requises pour postuler sont d'avoir complété un secondaire 4, d'être âgé de 16 ans ou plus et d'être encore aux études. Certains des postes requièrent un permis de conduire.

Les emplois à la STM sont toutefois saisonniers, la période de travail s'échelonnant de la mi-juin à la fin août.

Syndiqués

Les postes de préposés à l'entretien sont syndiqués et le salaire est stipulé par la convention collective, mentionne la STM.

«Le taux horaire offert aux employés d'entretien étudiants est le même que celui d'un employé permanent», ce qui est conforme à la Loi sur les normes du travail, explique le porte-parole du transporteur Philippe Déry.

«L'embauche d'employés étudiants vise à effectuer les remplacements de vacances estivales des équipes en place, mais cette année, elle permettra aussi de venir en renfort aux équipes qui doivent redoubler d'efforts depuis le début de la crise.»

Une centaine de postes pour étudiants est à pouvoir.

Le mois dernier, la STM a annoncé qu'elle affecterait jusqu'à 400 employés de bureau au nettoyage des autobus, des trains et des édicules du métro.

Rappelons qu'avant l'arrivée du coronavirus, les surfaces d'appui dans les trains de métro étaient nettoyées une fois toutes les cinq à six semaines, et dans les autobus tous les 42 jours. Depuis le début de la pandémie, la STM essaie de les nettoyer quotidiennement.

Ce qu'impliquent les postes:

- Trains de métro: nettoyage intérieur et extérieur complet des voitures de métro, incluant le lavage des planchers, des plafonds, des vitres et des graffitis.

- Stations de métro: nettoyage des quais, des escaliers fixes et mécaniques, des couloirs et des espaces de travail. Vider les poubelles et répondre aux questions des clients au besoin.

- Autobus et centres de transport: conduire les véhicules pour les mener au poste de nettoyage (formation fournie), nettoyer l'intérieur et l'extérieur des véhicules, les ateliers de travail, les locaux administratifs et sociaux, les toilettes et les aires de stationnement.