/news/society

Un nouveau virus félin découvert

Agence QMI

Un nouveau virus s’attaquant aux chats, qui n’est pas apparenté à la COVID-19, a été découvert récemment en Colombie-Britannique.

L’éclosion de plusieurs cas l’an dernier à la BC SPCA’s Community Animal Centre de Vancouver a mené à la découverte du fechavirus par une équipe de chercheurs de l’Université de la Californie. Leur recherche a d’ailleurs été publiée au début du mois de mai dans le journal «Viruses».

Au total, 43 chats ont été affectés en Colombie-Britannique par le fechavirus, un type de parvovirus dont les symptômes sont similaires à ceux de la gastro chez l’être humain.

Les employés de la SPCA de Vancouver se sont inquiétés lorsque huit chats sont tombés malades dans la même journée. Après avoir été aux prises avec des indigestions et de la diarrhée, les chats se sont rétablis, pour la plupart, en quelques jours.

Les chats ont tous été déclarés négatifs au test de détection de parasites, ce qui a intrigué l’équipe de la SPCA. Rapidement, l’hypothèse du virus ou d’une bactérie s’est installée.

«Nous avons su en quelques jours que nous avions affaire à quelque chose de vraiment inhabituel que nous n’avions jamais vu auparavant, a expliqué par voie de communiqué la Dre Emilia Gordon, une spécialiste en santé animale qui travaille à la SPCA de Vancouver.

«Nous avons gardé des échantillons et nous avons immédiatement commencé à contacter des experts à l’externe. Ça nous a permis, éventuellement, de contribuer à la découverte d’un nouveau virus.»

L’enquête a permis de retracer une autre éclosion du virus dans un refuge de la SPCA situé à Quesnel, toujours en Colombie-Britannique.

À terme, 41 des chats contaminés ont été guéris notamment à l’aide de médicaments. Deux autres chats malades, qui avaient déjà d’autres problèmes de santé, ont dû être euthanasiés.