/news/society

La FTQ et le SCFP revendiquent une aide pour le transport collectif

Agence QMI

Daniel Boyer, président de la FTQ

Photo d'archives, Agence QMI

Daniel Boyer, président de la FTQ

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) pressent le gouvernement Legault de mettre en place un plan d'aide aux municipalités et au transport collectif.

La centrale syndicale estime que Québec devrait agir vite pour élaborer un plan d’action conjoint avec le gouvernement fédéral, qui s’est dit prêt à débloquer des fonds pour soutenir les municipalités.

«Le gouvernement du Québec ne peut plus attendre sans compromettre le financement même du transport collectif qui est un service essentiel», a indiqué dimanche Daniel Boyer, président de la FTQ, par voie de communiqué.

«Le maintien des services de transports en commun est vital pour un déconfinement réussi et la relance de l'économie», a-t-il ajouté.

En ce sens, le gouvernement provincial devrait intégrer le transport collectif dans les investissements annoncés pour soutenir l’économie, a recommandé la FTQ qui dit accueillir favorablement l’aide du fédéral.

Pour le président québécois du SCFP, Marc Ranger, qui estime les pertes mensuelles dans le transport collectif à quelque 82 millions $, il y a urgence à agir, car la relance des activités et l’économie sont en jeu.

«Les gouvernements de proximité que sont les municipalités doivent s'assurer de maintenir tous les services pour soutenir la population en temps de crise», a affirmé M. Boyer.