/news/society

Bas taux d'occupation dans les urgences pédiatriques de Montréal

TVA Nouvelles

Les médecins d'urgence de l'Hôpital de Montréal pour enfants s’inquiètent du nombre peu élevé de jeunes qui visitent leur établissement. On pense que des parents craignent de s'y rendre, de peur d'être infectés par la COVID-19.

Habituellement, ce sont au moins 200 enfants qui sont vus chaque jour aux urgences de l'Hôpital de Montréal pour enfants, mais ces jours-ci, les médecins n'en rencontrent qu'une centaine. 

La situation est la même aux urgences du CHU Sainte-Justine. 

«On est environ à 50% de notre taux d'occupation habituel. Donc pour les enfants qui font de la fièvre prolongée, qui ont des difficultés respiratoires, pour lesquels l'état de la santé est inquiétant pour les parents, on est toujours disponibles», explique la Dre Sarah Mousseau, pédiatre et urgentologue au CHU Sainte-Justine.

Dans l'ensemble du Québec, il y a eu plus de 1400 cas de COVID-19 chez les 0-9 ans. C'est moins de 3% de tous ceux répertoriés. Chez les 10-19 ans, plus 2200 et seulement 4% de ceux rapportés. 

Les spécialistes le répètent : si vous avez un enfant malade qui a besoin de soins immédiats, n'hésitez pas, tout est sécuritaire aux urgences. 

«Nos enfants qui, en bas de trois mois, devraient être vus, ceux qui font de la fièvre. Les traumatismes crâniens qui peuvent avec le temps dépérir un peu. Donc, ils devraient être vus et consultés. Les enfants qui vomissent, qui deviennent léthargiques», conclut Sylvie Lévesque, infirmière-chef à l'urgence de l’Hôpital de Montréal pour enfants.