/news/coronavirus

La manifestation de dimanche «va être un bon test» du déconfinement

TVA Nouvelles

La manifestation contre le racisme et la brutalité policière qui a réuni des milliers de personnes au centre-ville de Montréal dimanche pourrait être un «bon test» du déconfinement.

• À lire aussi: Horacio Arruda inquiet de la tenue d'une manifestation à Montréal

C’est ce qu’a avancé le chef de services des soins intensifs de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, le docteur François Marquis en entrevue à LCN.

«Ça va être un bon test. Le virus aime les rassemblements, il ne préoccupe pas que la cause soit juste ou pas», a-t-il dit.

«Le virus voit un paquet de monde. Surtout que ce sont des gens qui se déplacent, qui scandent ou crient des slogans, donc beaucoup de gouttelettes qui sont émises. C’est certain qu’il y en a qui ont des masques (...) Mais ça reste un immense rassemblement de personnes. C’est dans cinq à sept jours qu’on va vraiment le voir.»

Le docteur Marquis a indiqué qu’il fallait déconfiner le Québec et que cette nouvelle étape allait forcer les médecins à surveiller les patients un peu différemment.

«Il va falloir être aux aguets et absolument surveiller. Quand on va voir des petits nids d’éclosion parce que c’est certain qu’il va y en avoir (...) il faut avoir comme médecin l’œil ouvert. Quand les gens vont commencer à arriver, parce qu’il va y avoir au moins quelques cas de plus. Il va falloir tout de suite identifier d’où ils viennent, qui étaient leurs contacts, pour arrêter ça rapidement», a-t-il expliqué.

«Il n’y a pas vraiment de bonne recette pour déconfiner, il va juste y avoir des conséquences, qu’on choisisse une option libérale ou plus conservatrice. Je pense que notre meilleure stratégie est de rester aux aguets et de réagir extrêmement rapidement quand on va voir de nouveaux cas.»

Voyez le reste de son entrevue dans la vidéo ci-dessus.