/news/politics

Les élèves en difficulté pourront terminer leur année scolaire en classe

Geneviève Lajoie | Journal de Québec

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Les élèves avec des difficultés d’apprentissage pourront terminer ce qui reste de leur année scolaire en classe. 

«Le ministère [de l’Éducation] a l’intention de faire en sorte que des services d’encadrements pédagogiques soient offerts en présence aux élèves de l’enseignement primaire et secondaire qui présentent des difficultés d’apprentissage, et ce, à compter de la semaine prochaine», précise une missive envoyée lundi aux directions générales des commissions scolaires. 

Cette nouvelle mesure s'applique à tous les adolescents de la province qui ont des difficultés d'apprentissage, puisque les écoles secondaires n'ont pas été rouvertes. Ces services seront également offerts aux enfants du primaire de la Communauté métropolitaine de Montréal, de la MRC de Joliette et de la ville de L’Épiphanie, dont les établissements ont aussi fermé leurs portes. 

Ces «camps pédagogiques» pourront compter jusqu’à dix élèves par classe, et la participation des enfants se fera sur une base volontaire. Les parents qui le souhaitent peuvent inscrire leur enfant, mais il n’y aura pas d’évaluation formelle des apprentissages. 

«Mentionnons que ces services pourront être maintenus pendant la période estivale par les organisations qui le souhaiteront», peut-on lire dans le document. 

Les commissions scolaires seront chargées de déterminer les élèves à qui ce service sera offert. 

Les enfants devraient avoir accès au transport scolaire pour se rendre en classe dans le respect des consignes de la santé publique.