/regional/estduquebec/gaspesie

Les élus des îles de La Madeleine veulent pouvoir accueillir des touristes

Simon Gamache Fortin | TVA Nouvelles

Les élus des îles de La Madeleine pressent le gouvernement du Québec de s’entendre avec les provinces voisines pour que les Québécois puissent avoir accès à l'archipel en vue de l'été.

Dans les derniers jours, une «cascade» d'annulations a été constatée sur les Îles, au point où la saison touristique est sérieusement compromise.

Il faut dire que l’accès aux îles demeure actuellement très limité et complexe. Les frontières du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard sont fermées aux déplacements interprovinciaux. Ainsi, il est parfois difficile de pouvoir se rendre au traversier à Souris, sur l'île du Prince-Édouard.

«La situation est telle qu’avec l’ensemble des annulations qu’il y a depuis le début de cette situation-là, avec la crainte que ça suscite, ce ne sera pas des impacts seulement pour cette année, ça risque de durer au-delà de cette année. L’enjeu est énorme», a expliqué le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre.

L’industrie touristique génère des retombées économiques de près de 100 millions $ chaque année. Près de 1800 emplois sont liés à ce secteur d’activités, a rappelé le maire Lapierre.

«Quand on voit les annulations annoncées par le traversier, on voit très bien les impacts que ça va avoir pour notre été. Dans notre cas, par exemple, ça nous oblige à renoncer aux employés que l’on doit faire venir de l’extérieur des îles», a rapporté le propriétaire du restaurant Vent du large aux Îles, François Guay.

Un peu plus des trois quarts (76 %) des visiteurs arrivent aux Îles par la voie maritime aux Îles.

«Est-ce qu'il y a un pilote dans l’avion ou un capitaine dans le bateau pour ces négociations? On ne sait pas qui dirige ces discussions-là», a affirmé le député péquiste des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau.

«C’est comme si on n’était pas déterminé à avoir une solution ou à proposer des choses qui ne sont pas très complexes», a-t-il ajouté.

Les élus des Îles réclament que le gouvernement du Québec agisse dès les prochains jours dans ce dossier.

Au cabinet de la ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Sonia Lebel, on indique que des discussions sont toujours en cours avec les provinces voisines. Il semble, cependant, y avoir peu d'ouverture de leur part à laisser circuler des touristes québécois sur leur territoire.

Le gouvernement planche actuellement sur une solution entièrement québécoise pour l'accès aux Îles.