/news/politics

«L’injustice flagrante, c’est vraiment choquant», dit Anglade

TVA Nouvelles

La nouvelle cheffe du Parti libéral croit qu’il faut s’attaquer de front au problème de racisme et de profilage racial au Québec.

• À lire aussi: «Quand je traverse la douane, j’ai peur», dit le député Christopher Skeete

«Il faut reconnaître la situation. Il ne faut pas culpabiliser et il ne faut pas faire semblant que la situation n’existe pas. Je pense qu’il faut réellement avoir un dialogue, un peu dans la même veine du dialogue qu’on a eu sur l’intimidation», a-t-elle expliqué entrevue à LCN.

Selon elle, il faut identifier le problème et ensuite travailler ensemble pour enrayer le problème. «On sait que le racisme existe, nommons les choses et disons comment nous allons collectivement travailler pour changer les attitudes», d’ajouter la cheffe du PLQ.

Elle dit avoir été profondément choquée par l’arrestation et la mort de George Floyd la semaine dernière à Minneapolis, aux États-Unis. 

«Il y a une personne qui est décédée pas à cause de ce qu’elle a fait, des gestes qu’elle a posés, mais simplement à cause de la couleur de sa peau. L’injustice flagrante qui se produit et se reproduit c’est vraiment choquant», affirme-t-elle.

Elle croit que la direction prise par Trump n’aide pas du tout à attiser les tensions qui secouent le pays. 

Dans la même catégorie