/regional/estduquebec/basstlaurent

Pas d’achalandage monstre dans les centres commerciaux de Rimouski

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Ce n’était pas l’achalandage du temps des Fêtes au Carrefour Rimouski, en ce 1er juin, date de réouverture des centres commerciaux autres que ceux de la région de Montréal et de la MRC de Joliette, mais malgré tout, des consommateurs avaient hâte de toute évidence de retrouver leurs habitudes.

À l’ouverture des portes à 9 h 30, quelques dizaines de clients étaient sur place, conscients que le «magasinage» en temps de pandémie sera fort différent, a pu constater une équipe de TVA Nouvelles.

En plus de se plier à des mesures sanitaires, ils devront s’habituer à la présence d’agents de sécurité à l’entrée et à l’intérieur des centres commerciaux. Question de limiter le flânage, tous les bancs, tables et chaises ont été retirés au Carrefour Rimouski.

«Il y a beaucoup de procédures pour protéger le monde. J’ai amené des masques au cas où, mais j’en porte pas encore», a dit une cliente.

«C’est sûr que j’ai pas encore fait le tour, je ne sais pas ce qui est ouvert et ce qui est fermé. Il y en a qui ne rouvriront peut-être jamais non plus», a lancé un autre consommateur.

Du côté des marchands, on se réjouit de pouvoir reprendre les affaires. Pourtant, plusieurs commerces demeuraient fermés lundi matin au Carrefour Rimouski. Selon la direction du centre commercial, il faudra de deux à trois semaines avant que les choses ne se replacent.

«On ne sait pas comment ça va se dérouler dans les premiers temps. On va voir si la clientèle sera au rendez-vous», a expliqué de son côté Sylvain Bernier, le propriétaire du Centre de l’aspirateur.

«C’est sûr que c’est un peu l’inconnu. Comment les clients vont réagir? Mais la clientèle était là avant, je ne vois pas pourquoi elle ne serait pas là après», a soutenu pour sa part Normande St-Pierre, la gérante de la bijouterie Mozart.

Dans la même catégorie