/news/coronavirus

92% d'absence dans une clinique pédiatrique de Montréal

De nombreux parents refusent de se rendre dans les urgences des hôpitaux pédiatriques et dans les cliniques pédiatriques, comme celle de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Le Pavillon Rosemont, situé à quelques pas de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal, abrite une clinique pédiatrique qui reçoit habituellement chaque année la visite de 38 000 enfants et adolescents de 0 à 17 ans. Il y a aussi une clinique sans rendez-vous. 

Après le déconfinement, les rendez-vous médicaux ont recommencé à environ 50%, mais le problème c'est que les jeunes ne se présentent pas à la clinique sans rendez-vous: 92% d'absence. 

«On a de la difficulté à faire revenir les patients parce qu'il y a une peur qui s'est installée face au milieu hospitalier», explique le Dr Frédéric Faucher coordonnateur de la pédiatrie, CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal.

La salle d'attente, qui respecte les nouvelles normes de distanciation, est vide et les corridors aussi. Les secrétaires ont beau appeler pour fixer des rendez-vous, de très nombreux patients ne se présentent pas. 

Dans plusieurs cas, cela pourrait avoir de graves conséquences.

«Il faut mesurer les problèmes de croissance chez les enfants. Il y a des enfants qui ont des problèmes chroniques, et à l'oeil d'un parent, c'est difficile à apprécier. Et il y a toujours la partie de l'examen physique conventionnel qui est très importante et qui contribue à tous les diagnostics médicaux», conclut le Dr Faucher.