/news/world

Autre nuit de manifestations à New York

Agence QMI

Un groupe réunissant quelques centaines de manifestants pacifiques s'est retrouvé pris entre deux feux, mardi soir, alors qu'il traversait le pont de Manhattan, bravant ainsi le couvre-feu décrété à New York pour endiguer les émeutes qui ont marqué la ville dans les derniers jours.

• À lire aussi: Les Américains dans la rue pour une huitième journée

Selon les médias locaux, les manifestants réclamant justice pour l'Afro-Américain George Floyd, mort étouffé sous le genou d'un policier blanc, ont quitté le quartier de Brooklyn pour se diriger vers Manhattan en soirée. Or, les policiers les attendaient en grand nombre à l'extrémité du pont pour leur barrer l'accès à l'île.

Les manifestants se sont aussi retrouvés dans l'impossibilité de faire marche arrière, d'autres policiers ayant pris soin de se déployer du côté de Brooklyn après leur passage.

Les policiers étaient prêts et équipés pour réaliser des arrestations, selon la chaîne CNN, mais à première vue, les agents semblaient avoir l'intention de laisser les manifestants quitter les lieux sans problèmes.

Le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a décrété un couvre-feu à New York pour tenter d'endiguer les émeutes qui ont touché la ville. Or, des gestes de violence ont tout de même été observés à nouveau mardi soir et au moins une quarantaine d'arrestations ont été effectuées.

«Quand est-ce que le gouverneur Cuomo va demander l'aide du gouvernement fédéral», a réagi le président américain Donald Trump sur Twitte en évoquant le «chaos» et la «destruction» à New York.

Les couvre-feux ont été ignorés dans plusieurs villes américaines mardi soir. Entre autres, à Washington, des manifestants ont parcouru pacifiquement les rues en soirée, sans grabuge, tandis qu'à Milwaukee, des manifestants ont jeté des pierres aux policiers qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes.

Dans la même catégorie