/news/coronavirus

Des cours de cégeps dans des cinémas ou des églises?

Daphnée Dion-Viens | Journal de Montréal

salle de cinéma

Photo stock.adobe.com (pixel974)

Les profs de cégeps proposent d’enseigner dans des salles de cinéma, des églises ou des centres communautaires cet automne, convaincus que les cours en présence permettent de mieux faire réussir leurs étudiants que ceux en ligne.

• À lire aussi: Jusqu’à 70 % des élèves ont déserté les cours à l’éducation aux adultes

• À lire aussi: L’école à temps plein cet automne jugée trop risquée par les profs

• À lire aussi: Au moins 30% des étudiants sur le campus: Québec fait fausse route, selon les cégeps

La Fédération nationale des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) affirme même que des cours pourraient se donner dehors, par beau temps, afin d’enseigner à un maximum d’étudiants tout en respectant la distanciation sociale.

Après avoir terminé la session d’hiver à distance, les enseignants constatent que les apprentissages virtuels ont mis à mal la motivation de plusieurs cégépiens.

«L'encadrement pédagogique et la relation maître-élève jouent un rôle fondamental dans la persévérance scolaire. Malheureusement, la communication à distance a des limites : elle rend beaucoup plus difficile l'encadrement, ce qui n'est pas sans conséquence pour la population étudiante, en particulier pour celles et ceux qui vivent des difficultés particulières», affirme Yves de Repentigny, vice-président responsable du regroupement cégep de la FNEEQ-CSN, dans un communiqué.

C’est pourquoi la FNEEQ réclame que l’enseignement en présence soit privilégié et ouvre la porte à tenir les cours dans différents lieux plus vastes, comme les églises et les salles de cinéma, et même à l’extérieur.