/regional/troisrivieres/mauricie

Des restaurateurs en colère en Mauricie et dans le Centre-du-Québec

Cassandre Forcier-Martin | TVA Nouvelles

La colère et l'impatience des restaurateurs montent et une vague de contestation contre la fermeture forcée des terrasses des restaurants s'installe.

• À lire aussi: Estrie: des restaurateurs commencent à perdre patience

• À lire aussi: Des terrasses publiques pour aider les restaurateurs à Saguenay

• À lire aussi: La réouverture de la terrasse du resto de Laurent Proulx sur pause pour laisser Québec faire une annonce

Le mouvement a été lancé par Laurent Proulx, propriétaire du restaurant Le Vieux Saint-Charles, situé dans le Centre-du-Québec. Il avait pris la décision d'installer une terrasse dans le stationnement de son établissement, et ce, malgré l'interdiction de la Santé publique.

Depuis, l'idée se multiplie auprès des restaurateurs qui peinent à garder la tête hors de l'eau depuis le début de la pandémie. De nombreux entrepreneurs sont sur le bord de la faillite.

Seulement à Shawinigan, 75 % des restaurateurs se sont retrouvés dans une situation financière extrêmement précaire. Trois établissements ont déjà fermé leurs portes.

«Est-ce que le gouvernement va oser donner une contravention aux propriétaires qui n'ont même plus assez d'argent pour mettre du pain sur la table? Ça serait ordinaire! C'est évident que certains restaurateurs vont défier les règles», a soutenu le président du Regroupement des gens d'affaires du centre-ville de Shawinigan, Claude Villemure.

«De mon côté, je vais attendre l'autorisation de la Santé publique, puisqu'il peut y avoir des risques. Après des mois, quelques jours ou semaines de plus, je préfère attendre», a souligné. Martin Lampron de La Maison de Débauche.

La pression du milieu s'est rendue jusqu'à Québec, puisqu'ils ont promis une annonce au début de la semaine prochaine. Une date de réouvertures et des gains pour les terrasses devraient être présentés.