/news/law

Discussion culottée avec les extraterrestres

TVA Nouvelles

Richard Martineau n’est pas tendre avec le cofondateur du Cirque du Soleil qui vient d’être débouté par la Cour fédérale d’appel. Guy Laliberté devra payer au fisc les 41,8 millions de dollars de sa «mission sociale et poétique» dans l’espace qu’il avait fait passer comme un «voyage d’affaires» de son entreprise.

• À lire aussi: Voyage spatial : l’appel de Guy Laliberté est rejeté devant la Cour fédérale

• À lire aussi: Québec allonge 200 M$ US pour garder le Cirque du Soleil au Québec

• À lire aussi: Pourquoi la Caisse a-t-elle racheté la part de Guy Laliberté en février ?

«Il y a des gens qui ont du front tout le tour de la tête! Il a essayé de faire passer ça pour une dépense d’affaires! Je vais au casse-croûte Pierrette Patate parler de job et j’ai de la misère à envoyer ma facture à l’impôt. Je me dis que ça n’a pas de bon sens, ils vont la refuser. Et lui il va dans l’espace», tempête le chroniqueur. 

La semaine dernière, le gouvernement Legault annonçait vouloir investir 200 millions de dollars américains dans le sauvetage du Cirque du Soleil qui est au bord de la faillite. Ça non plus ça ne passe pas pour Richard Martineau. 

«Guy Laliberté veut reprendre les reines du Cirque du Soleil dont un des problèmes est qu’ils ont trop dépensé et que c’est mal géré. Est-ce que ça nous tente que le nouveau gestionnaire du Cirque du Soleil soit un gars qui s’est fait payer un voyage dans l’espace de 41milions par son entreprise?»

«S’il reprend le Cirque, j’espère que le gouvernement ne mettra pas une cenne pour un gars qui a eu le culot de dire que c’est un voyage d’affaires! C’est quoi? Il allait discuter avec des extraterrestres pour le prochain show du Cirque?» se moque Richard Martineau.

*** Voyez son commentaire intégral dans la vidéo ci-haut