/finance/homepage

La réouverture de la terrasse du resto de Laurent Proulx sur pause pour laisser Québec faire une annonce

Pierre-Paul Biron | Journal de Québec

Après avoir lancé un mouvement de contestation en annonçant l’ouverture d’une terrasse à son restaurant de Drummondville, Laurent Proulx a indiqué mardi le report de sa décision après des discussions avec le gouvernement dans le but de «laisser la chance au coureur».

• À lire aussi: Un restaurateur défie les règles de la Santé publique et ouvre une terrasse

L’ancien conseiller municipal de Québec maintenant propriétaire du restaurant Le Vieux Saint-Charles, à Drummondville, en a fait l’annonce sur sa page Facebook mardi midi, expliquant avoir reçu un appel «de quelqu’un de haut placé au gouvernement».

Prévue pour jeudi, l’ouverture de sa terrasse est maintenant repoussée à une date ultérieure pour permettre au provincial de faire une annonce pour le secteur de la restauration.

«On me confirme qu'il a été décidé de faire une annonce sous peu, en début de semaine prochaine, concernant les restaurants, avec des dates de réouverture. Avec des gains pour les terrasses aussi», souligne M. Proulx dans son message.

Photo d'archives, Jean-François Desgagnés

Éviter une amende 

Afin d’éviter de se placer à risque de recevoir une amende s’il ouvre ce jeudi, le restaurateur a convenu d’attendre les annonces gouvernementales.

«Puisqu'un gain sur l'urgence d'avoir des dates d'ouverture a été fait et que le message a été visiblement entendu, je vais donc laisser la chance au coureur et attendre quelques jours avec ma terrasse plutôt que de risquer une amende pour une seule fin de semaine d'opération avant l'annonce de réouverture», explique le restaurateur, ajoutant que la revendication «en valait la peine».

Pas le seul 

La décision de M. Proulx de défier les recommandations de la Santé publique avait beaucoup fait jaser au cours des derniers jours. Certains restaurateurs avaient même choisi d’emboiter le pas et d’ouvrir eux aussi leur terrasse, visiblement à bout d’attendre après Québec.

Les microbrasseries Le Corsaire et l’Inox, respectivement à Lévis et sur la Grande Allée à Québec, avaient notamment assuré qu’elles suivraient le mouvement lancé par Laurent Proulx.

«On est tous écœurés», affirmaient les restaurateurs qui espéraient que «le politique s’enlève les doigts du nez» quant à la réouverture de leur secteur d’activité.