/regional/sherbrooke/estrie

L'accessibilité aux camps de jours réduite

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

Malgré les intentions de Québec de compenser les villes pour les coûts additionnels, les sept camps de jours de Sherbrooke ne pourront accommoder que 60 % de sa clientèle habituelle.

Entre 5000 et 7000 enfants bénéficient de services des camps de jour à Sherbrooke pour un taux de fréquentation d'un peu plus de 26 000 journées. Malheureusement cet été, l'accessibilité y sera réduite du tiers au moins, en raison des règles sociosanitaires et d'un manque d'effectifs.

Les groupes restreints de 5 à 7 enfants par animateur, chaque groupe nécessitant chacun son propre local se traduit par un manque d'espace et de personnel.

À ce jour, 85 postes d'animateurs sont à combler et une centaine de locaux supplémentaires doivent être trouvés. Pour la Ville, les coûts supplémentaires s'élèvent à 621 000 $.

Les inscriptions sont déjà commencées au camp Loisirs Fleuri-Est qui affiche déjà complet à 90 %. On a pris soin de s'assurer que la clientèle à besoins particuliers ne soit pas affectée.

Au Centre Multi Loisirs, les inscriptions se font en ligne. On est toujours à la recherche d'une quinzaine d'animateurs. Même avec ces effectifs supplémentaires, on se questionne à savoir si on sera en mesure de desservir la moitié des 450 enfants qu'on y accueille chaque été.

Pour les parents qui n'ont pas encore inscrit leur jeune, le temps presse. Les premiers arrivés seront les premiers servis et aucun privilège ne sera accordé aux travailleurs essentiels.

Dans la même catégorie