/news/culture

#BlackOutTuesday: les médias sociaux en noir

TVA Nouvelles et Agence France-Presse

Non, Instagram n'est pas en panne, comme pourrait le laisser croire les carrés noirs apparus dans des millions de publications mardi matin.

C'est le #BlackOutTuesday.

L'initiative, qui utilise le mot-clé #TheShowMustBePaused (le spectacle doit faire une pause, décalage avec l'expression "The Show Must Go On") a été lancée par deux cadres noires de l'industrie musicale, dont Jamila Thomas, d'Atlantic Records, filiale de Warner Music Group.  

De nombreux artistes et maisons de disques à travers la planète suspendent donc aujourd’hui leurs activités à l’occasion du «Black Out Tuesday», une journée spéciale pour manifester leur soutien contre les violences policières visant les Afro-Américains aux États-Unis. 

En plus des artistes, producteurs et étiquettes de disque, nombreuses entreprises, acteurs, réalisateurs simples citoyens participent aujourd'hui au mouvement.

Depuis la mort, il y a une semaine, de George Floyd, de nombreux artistes se sont levés pour dénoncer le racisme et les violences policières.

Voir cette publication sur Instagram

@blackouttuesday

Une publication partagée par Massive Attack (@massiveattackofficial) le

Voir cette publication sur Instagram

#blackouttuesday

Une publication partagée par @ robinaubert le

Voir cette publication sur Instagram

Black Lives Matter. #blackouttuesday

Une publication partagée par Mandy Moore (@mandymooremm) le

Voir cette publication sur Instagram

#BlackOutTuesday

Une publication partagée par NHL (@nhl) le

Voir cette publication sur Instagram

#blackouttuesday⚫️✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾✊🏿

Une publication partagée par MARIPIER (@maripiermorin) le