/regional/estduquebec/cotenord

Quatre annulations d'escale cet automne à Sept-Îles

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

L'interdiction de visites des croisières internationales au Canada jusqu'au 31 octobre fera mal à l’industrie touristique de Sept-Îles sur la Côte-Nord.

Cette mesure prise en raison du coronavirus provoque ainsi l’annulation des quatre escales de navires prévus l'automne prochain

Les restrictions de vitesses des navires pour la protection des baleines noires avaient déjà fait disparaître du calendrier 6 autres escales de cette année.

Un total de 12 000 passagers et membres d'équipage ne débarqueront pas comme prévu dans la ville nord-côtière en 2020.

La chef d’escale de l'organisme Destination Sept-Îles Nakauinanu Marie-Eve Duguay profitera de cette pause pour revoir les stratégies de l’organisme et travailler sur certains projets, dont le pavillon d’accueil.

Elle espère que les attraits touristiques les plus touchés par l'annulation des visites pourront rebondir après la crise.

«Certains attraits comme le musée régional et le Vieux-Poste, les croisiéristes représentent les deux tiers des entrées annuelles. Ça va avoir un impact sur les revenus.»

Dix-huit escales de navires étaient prévues en 2021, mais les restrictions de vitesse imposées pour la protection des baleines noires a déjà entraîné l'abolition de neuf escales.