/regional/estduquebec/basstlaurent

Regain d'intérêt pour s'établir dans le Bas-Saint-Laurent

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

La pandémie de la COVID-19 incite plusieurs jeunes adultes de la région métropolitaine à vouloir venir s'établir en région comme au Bas-Saint-Laurent.

L'organisme Place aux jeunes Rimouski-Neigette a reçu de nombreuses demandes d'informations dans les dernières semaines.

Il y a un regain d'intérêt pour le Bas-St-Laurent, entre autres, en raison des grands espaces et du faible nombre de cas de coronavirus ici.

Comme les séjours exploratoires organisés par Place aux jeunes sont suspendus en raison de la pandémie, plusieurs demandes d’informations de jeunes professionnels montréalais sont entrées.

Il y a beaucoup de demandes de renseignements sur les corps de métiers recherchés au Bas-St-Laurent et sur le fonctionnement du recrutement avec la COVID-19.

La pandémie a eu comme effet d’accélérer la réflexion de ceux qui avaient l’intention de venir éventuellement s’installer en région.

«On le voit nous au sein de Place aux jeunes, les gens vont cocher quand ils prennent un profil : 0 à 6 mois, 6 mois à un an et 1 an à trois ans. Et là, j'ai vu beaucoup de statuts changer pour accélérer le projet. Les gens me contactent en me disant, je songe à céder le bail que j'avais renouvelé en ville au 1er juillet pour m'en venir. Il y a des gens au niveau de l'immobilier qui cherchent à vendre leur maison pour s'en venir. Donc, on le voit, il y a un effet boule de neige», explique Martin Poirier, agent de migration pour Place aux Jeunes dans Rimouski-Neigette.

Les entreprises d'ici ont une occasion de profiter de cet intérêt plus marqué pour la région, notamment pour le recrutement.

«La rapidité, l’efficacité puis de belles marques employeurs qui sont attractives, je pense que ce sont réellement les ingrédients essentiels pour avoir une belle promotion de nos organisations dans la région», explique Paméla Bérubé, présidente de la firme PB Dimension RH qui travaille avec plusieurs entreprises du Bas-St-Laurent et de la Gaspésie.