/news/coronavirus

Le visage de Québec transformé

Pierre-Paul Biron | Journal de Québec

Photo Jean-François Desgagnés

Le Vieux-Québec, qui commence habituellement à grouiller d’activités avec le retour du beau temps, reste désert ces jours-ci. Alors que la frontière américaine est toujours fermée et que les touristes internationaux ne peuvent pour l’instant que rêver à la Vieille Capitale, il ne reste qu’à souhaiter que les gens de Québec se réapproprient leur ville.

Captés par la lentille de notre photographe Jean-François Desgagnés, plusieurs attraits de la vieille ville paraissent moins vivants qu’à l’habitude. 

Avec des pertes prévues pour l’ensemble de la province de 3,9 milliards de dollars, selon une étude menée par l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, on peut bien évidemment s’inquiéter pour certains de ces bijoux de la ville de Québec.

Toutefois, si on veut voir les choses d’un bon œil, on peut se rappeler que l’occasion sera belle pour les gens d’ici de redécouvrir leur ville. Si certains trouvaient le Vieux-Québec trop achalandé pendant la saison pour y circuler, plus d’excuses pour ne pas aller encourager les commerçants et restaurateurs du secteur.

D’ailleurs, plus de 30 % des gens de la région métropolitaine de Québec sont de cet avis et entendent voyager uniquement dans leur coin cet été, selon un sondage Léger. Une décision qui risque de permettre à certains attraits et commerçants de traverser cette période difficile. 

Terrasse Dufferin

Photo Jean-François Desgagnés

Toujours prise d’assaut par les touristes, été comme hiver, la terrasse Dufferin est déserte en temps de pandémie, une chance en or pour redécouvrir le magnifique point de vue qu’offre l’endroit au pied du Château Frontenac. 

Place-Royale

Photo Jean-François Desgagnés

Exemple typique des décors historiques qu’offre le Vieux-Québec, Place-Royale n’affiche pas le même visage depuis quelques semaines. 

Boulevard Champlain

Photo Jean-François Desgagnés

Bourdonnant d’activités en temps normal, le boulevard Champlain reçoit bien moins de trafic ces temps-ci. Collé sur le traversier, c’est donc le moment pour les gens de Québec comme ceux de Lévis de venir encourager les restaurateurs qui s’y trouvent et qui vivent habituellement du tourisme.  

Fontaine de Tourny et Assemblée nationale

Photo Jean-François Desgagnés

Figures emblématiques de la ville, endroits prisés des touristes en quête de photos, la fontaine de Tourny et l’Assemblée nationale sont des coins bien tranquilles ces temps-ci. 

Place d’Youville

Photo Jean-François Desgagnés

Embourbée par les travaux routiers et ceux du Diamant au cours des dernières années, la place D’Youville s’était refait une beauté pour accueillir cette année les visiteurs étrangers. Si ce n’est que partie remise pour ceux-ci, rien n’empêchera les gens de Québec d’aller redécouvrir ce coin si connu de la ville. 

Petit Champlain 

Photo Jean-François Desgagnés

L’annulation de la saison des croisières pourrait particulièrement faire mal aux commerçants du Petit Champlain. On parle de 210 M$ en retombées qui seront perdues à Québec. 

Des rues désertes

Photo Jean-François Desgagnés

D’ordinaire débordantes de touristes, bourdonnantes d’accents de partout, les rues du Vieux-Québec offrent désormais une petite oasis de paix et d’histoire aux gens qui y font une marche.