/news/coronavirus

Les dentistes veulent refiler les frais COVID au gouvernement

TVA Nouvelles

Les dentistes doivent redoubler de prudence dans leur cabinet lors des examens, nettoyages, plombages et autres procédures exécutées sur leurs patients. Leur association leur recommande donc d’imposer des frais supplémentaires allant de 15 à 30$ pour couvrir leurs dépenses en équipement de protection et la filtration d’air de leurs salles. Elle leur suggère aussi de refiler ses «frais COVID» au gouvernement du Québec.

• À lire aussi: Des coûts additionnels pour les consommateurs

«On veut passer un message à M. Legault qui a fait le choix d’aider la population dans d’autres secteurs de l’économie. Nous sommes tout à fait d’accord avec ça, mais il est important que ça soit fait aussi dans notre domaine, car on offre des soins de santé essentiels», fait valoir Carl Tremblay, président de l'Association des chirurgiens-dentistes du Québec (ACDQ).

Ce dernier soutient qu’il en va d'une «accessibilité raisonnable» à la population comme avant la COVID. «Le gouvernement devrait payer ces frais-là pour l’ensemble des Québécois tant que nous serons obligés de les appliquer en espérant que nous allons surmonter cette pandémie et que nous pourrons abandonner les mesures supplémentaires, appuie M. Tremblay.

Contraignant et coûteux  

Le président de l’ACDQ avance que les dentistes doivent se conformer à des pratiques édictées sur 60 pages dans un document du gouvernement. 

«On nous demande des masques N95, une visière, des blouses à manches longues jetables ou lavables et de filtrer l’air des salles opératoires à 99% avant l’arrivée d’un nouveau patient. C’est contraignant et coûteux», plaide Carl Tremblay.

Ce qui explique selon lui le barème de fixation des frais de 15 à 30$, mais ça pourrait être plus onéreux. «Les 15 et 30$ sont un prix suggéré en fonction de la réalité de votre dentiste. Si le dentiste a été obligé d’investir beaucoup dans son bureau pour se conformer aux normes de la ventilation, ou des fermetures de salles, voire même s’il est obligé d’engager du personnel supplémentaire pour respecter les normes, ça pourrait arriver qu’il vous charge plus que le 15 ou 30$», avance-t-il.

Lors de votre arrivée chez votre dentiste vous devrez vous soumettre à un questionnaire afin de vérifier que vous n’êtes pas atteint du coronavirus et porter votre propre masque jusque dans la salle opératoire ou d’examen.  

«Si on pense que vous êtes ou pouvez être atteint de la COVID, on va retarder le rendez-vous d’au moins deux semaines ou jusqu’à ce que vous ayez un test qui déclare que vous n’êtes pas atteint», informe Carl Tremblay.