/news/coronavirus

Toujours pas d’accord au sujet des militaires en CHSLD

TVA Nouvelles

À 9 jours du départ prévu des militaires prêtés pour venir en renfort en CHSLD, Ottawa refuse toujours d’allonger leur séjour comme le demande Québec. 

• À lire aussi: Armée dans les CHSLD : «J'ai senti une ouverture», dit Legault

• À lire aussi: Pas de détails sur la demande de Québec concernant la présence des militaires en CHSLD

François Legault a formellement demandé de prolonger la présence de plus de 1000 militaires qui ont été intégrés aux équipes de 25 CHSDL du Grand Montréal. Mais la réponse se fait attendre. 

M. Trudeau a répété à plusieurs reprises que la présence des militaires dans les CHSLD n'était pas une solution à long terme à ses yeux.

Les Forces canadiennes justifient avoir besoin de leur personnel médical au cas où d’autres déploiements soient nécessaires au cours de l’été, notamment en cas de feu de forêt ou d’inondation. 

Les partis d’opposition font pression pour que la demande du Québec soit acceptée. 

«Y a-t-il des obligations plus importantes que de protéger la vie des citoyens qui sont à la charge de la collectivité? Je n’en vois pas. Y a-t-il d’autres endroits où de façon immédiate il y a des vies qui soient menacées? Je n’en vois pas», a affirmé le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. 

«Je ne peux pas concevoir une décision comme ça, dans une situation critique», a ajouté Richard Martel, porte-parole du Parti conservateur du Canada en matière de défense. 

On continue de discuter avec Québec. Il y a plusieurs façons de venir en aide à nos aînés. Pablo Rodriguez. 

Dans la même catégorie