/finance/homepage

Transat Distribution: des voyages en VR ajoutés à l'offre

Agence QMI

Transat Distribution, une filiale de Transat A.T., va proposer des voyages en véhicules récréatifs (VR) grâce à une nouvelle association avec l’entreprise de location et de vente CanaDream.

Annoncée mardi, cette entente permettra à la clientèle de Transat Distribution Canada (TDC), qui se présente comme le plus vaste réseau d’agences de voyages à service complet au pays, de partir en voyage au pays à bord d’un des 1300 véhicules récréatifs de luxe de CanaDream.

• À lire aussi: Air Canada voudrait annuler son mariage avec Transat

• À lire aussi: Le fédéral maintient le flou sur les remboursements des billets d'avion

• À lire aussi: Transport aérien : l’OACI publiera son «guide des bonnes pratiques» sanitaires lundi

Dans un communiqué, Louise Fecteau, directrice générale de TDC, a fait savoir que son entité était «toujours proactivement à la recherche de fournisseurs afin de bonifier ce que nos membres seront en mesure d’offrir à leurs clients».

«Les Canadiens sont impatients de voyager, a-t-elle précisé par communiqué. Voilà pourquoi nous souhaitions étendre notre offre habituelle de destinations outre-mer avec une proposition différente. Nous pensons que le moment est idéal de leur offrir le Canada, et c’est dans cette veine que nous nous sommes associés à CanaDream.»

Ce spécialiste de VR dispose de points d'accueil au pays, notamment à Montréal, Toronto et Vancouver.

«Les voyageurs pourront découvrir le Canada à leur rythme, en profitant du bas prix de l’essence, tout en soutenant diverses communautés locales. Cette offre unique en son genre permettra aux curieux de tout le pays de bénéficier du confort de leur propre chez-eux sur quatre roues durant leurs vacances», a ajouté Mme Fecteau de TDC, un réseau d’agences de voyages qui compte quelque 375 points de vente physiques.

Cette initiative survient alors que l’activité principale de Transat, le transport aérien avec Air Transat, est interrompue par la COVID-19.

La pandémie risque aussi de faire dérailler la vente de l’entreprise à Air Canada. Après avoir fait monter les enchères pour acheter Transat, le plus gros transporteur aérien souhaiterait finalement que le gouvernement fédéral l’empêche d’avaler son compétiteur, selon des sources de TVA Nouvelles.