/finance/homepage

Le scandium aidera l’industrie minière du Québec et du Canada

Agence QMI

ARG-ENTENTE-PRINCIPE-RIO-TINTO

JEAN-PHILIPPE MORIN/LES 2 RIVES/AGENCE QMI

L’extraction du scandium, un alliage prisé de l'industrie spatiale, va aider l'industrie québécoise et le Canada à demeurer concurrentiels, particulièrement après toutes les perturbations causées par COVID-19.

• À lire aussi: Investissement Québec mise 85 millions $ sur Osisko

• À lire aussi: «C’est majeur, c’est une catastrophe»

• À lire aussi: Chute du Québec dans le classement sur l'industrie minière

C’est ce qu’a fait savoir Peter J. Cashin, président et chef de la direction du Groupe minier Imperial - une entreprise dont le siège social est à Montréal - dans une lettre ouverte.

Ce dernier a fait cette sortie dans la foulée de l’annonce récente par Rio Tinto de la mise au point d'un nouveau procédé d'extraction du scandium, un minéral critique, par son usine Rio Tinto Fer et Titane de Sorel-Tracy, au Québec.

Dans la missive écrite avec Phil Chataigneau, analyste marketing stratégique au sein du Groupe minier Imperial, Peter J. Cashin prône le développement des ressources du Québec. Il faut dire que l'offre mondiale pour le scandium est fortement restreinte.

«Sachant qu'Imperial développe une importante ressource de scandium dans le nord-est du Québec - suffisamment importante pour compléter l'approvisionnement de Rio Tinto - cette annonce est une confirmation décisive qu'un acteur minier d’envergure reconnaît le potentiel commercial important des alliages de scandium-aluminium», peut-on lire dans la lettre.

Le grand patron a expliqué que le scandium est nécessaire pour les utilisations de haute technologie propre, aussi bien pour les entrepreneurs en aval de la chaîne d'approvisionnement que, pour toute l'industrie de l'aluminium au Québec.

En l’occurrence, les auteurs ont rappelé que Boeing et Airbus ont d'importantes filiales dans l’industrie spatiale et de la défense qui exigent un niveau de performance auquel le scandium peut répondre.

De plus, il est aussi utilisé dans les piles à combustible ou sous forme de poudre pour la fabrication additive (impression 3D des métaux par fusion au laser).

«La disponibilité continue de sources durables de scandium contribuera probablement à la croissance progressive du secteur manufacturier pour la production de biens qui reposent sur un matériau solide, léger, résistant à la chaleur et à la corrosion», a-t-on indiqué.