/news/coronavirus

«On est dû pour une évolution tranquille» - François Legault

Hugo Duchaine et TVA Nouvelles

Abordant les grandes manifestations de dimanche à Montréal et ailleurs au Québec, le premier ministre a de nouveau promis une «politique contre le racisme».

«Vous savez, au Québec, on a eu ce qu’on a appelé la Révolution tranquille, je pense qu’on est dû, au Québec, pour une évolution tranquille», a déclaré François Legault.

«Il y a du racisme au Québec», a-t-il dit, ajoutant cependant qu’il veut éviter de faire le «procès de tous les Québécois». 

• À lire aussi: Réouverture des restaurants dès le 15 juin au Québec

• À lire aussi: Le Dr Arruda ouvre la porte à la fin des règles de distanciation pour les enfants

• À lire aussi: Voici à quoi pourrait ressembler votre prochain repas au restaurant

Mais Québec doit agir. «Il ne faut pas juste faire des beaux discours, il faut agir», a soutenu le premier ministre.

François Legault compte réclamer des solutions pragmatiques dans plusieurs secteurs contre «ce mal qui ronge notre société».

«J’ai fait le choix de ne pas interdire ces manifestations. Je comprends très bien que des Québécois ont le goût de manifester, qu’ils ont un ras-le-bol», a-t-il expliqué.

Les rassemblements intérieurs bientôt permis

Le Québec sera bientôt prêt à permettre les rassemblements familiaux et entre amis à l’intérieur, en plus d’ouvrir les restaurants, a annoncé le premier ministre François Legault, lundi à Montréal.

Le Québec «est rendu à l’étape d’ouvrir les rassemblements familiaux et d’amis, en petits groupes, à l’intérieur», a indiqué François Legault.

Le ministre du Travail et de l’Emploi, Jean Boulet, ainsi que le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, doivent annoncer à 15 h 30 les détails concernant la reprise des activités dans le secteur de la restauration au Québec.

Le bilan des 24 dernières heures fait état de moins de 200 nouveaux cas d’infection à la COVID-19. Depuis dimanche, la province déplore aussi moins de 10 décès par jour.

«C’est très encourageant», a-t-il dit.

Mais «on ne peut pas dire que la première vague est derrière nous», a indiqué de son côté le directeur national de la santé publique le Dr Horacio Arruda. Il faudra d'abord mesurer les effets du déconfinement, explique-t-il. Il a par ailleurs admis être «préoccupé» d'un point de vue de santé publique par les manifestations qui ont eu lieu ce weekend.

La situation au Québec en date du 8 juin 2020 :

4984 décès (+ 6)

53 047 personnes infectées (+198)

979 personnes hospitalisées (+ 7)

121 personnes aux soins intensifs (- 7)

8667 prélèvements effectués le 6 juin 2020

9576 analyses réalisées le 6 juin 2020

443 016 cas négatifs

Dans la même catégorie