/news/coronavirus

Le Dr Arruda minimisait le coronavirus et faisait des blagues au début de la pandémie

Au moment où un premier cas de COVID-19 était détecté au Québec, le Dr Horacio Arruda faisait des blagues sur la pandémie et remettait en cause ses dangers devant les participants d’un congrès de pharmaciens africains au Maroc. 

«J’avais dit à mes gens d’attendre que je revienne avant d’avoir notre premier cas de coranovirus (sic) au Québec. Eh bien, ils ne m’ont pas attendu», a lancé le directeur national de la santé publique à la fin février, dans une présentation disponible sur YouTube.

• À lire aussi: «Je me sens tout à fait correct», dit le Dr Arruda concernant son voyage au Maroc

«Alors, au retour, les évaluations de mes directeurs adjoints vont être très mauvaises», ajoute-t-il, tandis qu’on entend des rires de l’auditoire.

Le Dr Arruda raconte qu’il avait pris part à un appel téléphonique la nuit précédente où il avait appris qu’un premier cas de la maladie avait été découvert au Québec. On se rappellera qu’il s’agissait d’une femme de Montréal qui avait contracté le virus lors d’un voyage en Iran.

M. Arruda participait au congrès Officine Expo 2020, au Palais des congrès de Marrakech. Il avait été invité à faire une présentation sur la profession de pharmacien au Québec et une autre sur l’usage du cannabis médical.

Dans sa présentation, il continue en remettant en cause la portée de la pandémie.

«Je tiens à vous dire que c’est un enjeu important (le coronavirus), mais qui prend beaucoup de place dans les médias. Mais il y a plusieurs enjeux de santé publique, à mon avis, qui ne sont pas mis à la place, avec des maladies qui tuent encore plus que cela: des iniquités sociales en santé etc., etc. »

Il parle aussi de son poste à la santé publique en des termes surprenants.

«Je suis un homme qui travaille dans un ministère. Oui, là où je n’aurais jamais voulu finir ma carrière, et j’y suis», confie-t-il aux congressistes.

Autre élément étrange de sa présentation, les diapositives Powerpoint qu’il utilise pour décrire la profession de pharmacien au Québec affichent dans le coin inférieur gauche l’ancien slogan du Parti libéral du Québec, «Ensemble, on fait avancer le Québec». 

M. Arruda s’est absenté du Québec à la fin du mois de février et au début du mois de mars, alors que la pandémie de coronavirus prenait son envol. Sa présence au congrès de Marrakech a duré deux jours, le 28 et 29 février. Ensuite, selon ce que des médias ont rapporté, il aurait pris des vacances au Maroc. Il était de retour au Québec le 8 mars.

Pendant, ce temps-là, d’autres directeurs de la santé publique au Canada, comme Bonnie Henry, en Colombie-Britannique, travaillaient d’arrache-pied pour mettre en place avec succès des mesures pour combattre la pandémie.