/news/coronavirus

La COVID-19 a changé vos habitudes d’achat

Andrea Valeria, Sarah Daoust-Braun et Jean-François Gibeault

CASA 0502 Épicerie en toute sécurité

Photo Adobe Stock

La pandémie et le confinement ont bousculé nos habitudes d’achat. Certains ont stocké du papier de toilette au mois de mars, de crainte d’en manquer. D’autres ont commencé à faire leur propre pain au lieu de sortir en acheter. Si vous vous reconnaissez, vous n’êtes pas les seuls à avoir agi ainsi ! 

Par contre, si vous avez augmenté votre consommation de bière et de vin pendant le confinement, sachez que vous êtes à contre-courant d’une majorité de Québécois qui déclarent en avoir acheté moins. 

Notre Bureau d’enquête vous présente aujourd’hui un portrait des habitudes de consommation des Québécois au cours des dernières semaines. 

Est-ce que les Québécois sont plus nombreux ou moins nombreux à consommer ces produits ?

Au moment où le gouvernement incitait fortement les Québécois à demeurer à la maison au début de la crise, les aliments non périssables, comme les produits surgelés, les aliments en conserve et les pâtes et riz avaient davantage la cote. En revanche, les Québécois qui consommaient moins de fruits et légumes frais, de bière, de vin et de produits biologiques et équitables lors de la première semaine d’avril ont maintenant recommencé à les mettre dans leurs paniers. 

Les aliments locaux, les œufs ainsi que les produits laitiers ont aussi la faveur des consommateurs et enregistrent les plus fortes hausses dans la dernière semaine.  

Chaque semaine, 500 personnes sont sondées par l’équipe de l’Observatoire de la consommation responsable de l’ESG UQAM en collaboration avec la firme MBA Recherche. Elles déclarent si elles ont augmenté ou diminué leur consommation de certains produits depuis le début du confinement. 

Les données récoltées sont pondérées selon la région, la langue, le sexe et l’âge et sont représentatives de la population québécoise.  

► Au début du confinement : 1er avril

► Pendant le déconfinement : 3 juin

Papier hygiénique   

  • Début du confinement : +7,7 %   
  • Pendant le déconfinement : +10,4 %    

Articles de bricolage  

  • Début du confinement : -3,3 %  
  • Pendant le déconfinement : +0,1 %    

Produits surgelés  

  • Début du confinement : +18,6 %   
  • Pendant le déconfinement : -0,3 %   

Produits laitiers   

  • Début du confinement : +9,4 %   
  • Pendant le déconfinement : +14,1 %    

Fruits et légumes frais  

  • Début du confinement : -0,8 %  
  • Pendant le déconfinement : +7,1 %   

Aliments en vrac  

  • Début du confinement : -20,1 %   
  • Pendant le déconfinement : -32,9 %   

Détergent à lessive  

  • Début du confinement : +13,1 %  
  • Pendant le déconfinement : +12,7 %   

Matériel informatique  

  • Début du confinement : +6,9 %  
  • Pendant le déconfinement : +5,8 %   

Petits et gros électroménagers  

  • Début du confinement : -10,8 %   
  • Pendant le déconfinement : -3,6 %    

Œufs  

  • Début du confinement : +13,7 %  
  • Pendant le déconfinement : +22,4 %   

Collations sucrées  

  • Début du confinement : +4,8 %  
  • Pendant le déconfinement : +4,3 %   

Bière et vin  

  • Début du confinement : -3,0 %  
  • Pendant le déconfinement : +12,1 %   

Lingettes désinfectantes  

  • Début du confinement : +40,2 %  
  • Pendant le déconfinement : +35,8 %   

Cannabis  

  • Début du confinement : +11,9 %  
  • Pendant le déconfinement : +9,0 %   

Tabac  

  • Début du confinement : +6,3 %  
  • Pendant le déconfinement : +15,9 %   

Condoms  

  • Début du confinement : -19,5 %  
  • Pendant le déconfinement : -7,5 %   

Pâtes et riz  

  • Début du confinement : +11,9 %  
  • Pendant le déconfinement : +0,2 %   

Aliments locaux  

  • Début du confinement : +2,6 %  
  • Pendant le déconfinement : +23,4 %   

Boissons sucrées  

  • Début du confinement : -3,8 %  
  • Pendant le déconfinement : -4,7 %   

Services de vidéo sur demande  

  • Début du confinement : +40,2 %  
  • Pendant le déconfinement : +48,8 %   

Mouchoirs  

  • Début du confinement : +11,7 %  
  • Pendant le déconfinement : +12 %   

Médicaments  

  • Début du confinement : +4,5 %  
  • Pendant le déconfinement : +3,9 %   

Matériel et accessoires de sport  

  • Début du confinement : -27,7 %  
  • Pendant le déconfinement : -17,5 %   

Aliments en conserve  

  • Début du confinement : +11,5 %  
  • Pendant le déconfinement : -0,1 %    

Collations salées  

  • Début du confinement : +0,9 %  
  • Pendant le déconfinement : +1,6 %   

Aliments certifiés équitables  

  • Début du confinement : -9,8 %  
  • Pendant le déconfinement : -2,9 %   

Produits nettoyants  

  • Début du confinement : +33,3 %  
  • Pendant le déconfinement : +24,9 %   

Matériel audiovisuel

Début du confinement : +11 %

Pendant le déconfinement : -3,1 % 

Jeux et jouets  

  • Début du confinement : -0,3 %  
  • Pendant le déconfinement : -2 %   

Meubles et articles de décoration  

  • Début du confinement : -35,1 %  
  • Pendant le déconfinement : -15 %   

Pain  

  • Début du confinement : +9,4 %  
  • Pendant le déconfinement : +4,7 %   

Aliments végétariens et végétaliens  

  • Début du confinement : +0,2 %  
  • Pendant le déconfinement : -1,9 %   

Produits biologiques  

  • Début du confinement : -15,7 %  
  • Pendant le déconfinement : -4,6 %   

Essuie-tout  

  • Début du confinement : +16,6 %  
  • Pendant le déconfinement : +15,4 %   

Livres  

  • Début du confinement : +10,5 %  
  • Pendant le déconfinement : +3,2 %   

Instruments de musique  

  • Début du confinement : -3,1 %  
  • Pendant le déconfinement : -4,6 %   

Vêtements et chaussures  

  • Début du confinement : -39,6 %  
  • Pendant le déconfinement : -34,9 %   

Farine, produits ménagers, et masques en hausse   

Les ventes de certains produits ont monté en flèche pendant la pandémie, selon une étude réalisée par Statistique Canada jusqu’au 11 avril. 

Les ventes de farine ont par exemple grimpé de plus de 200 % par rapport à l’année dernière lors des 2e et 3e semaines de mars. 

Les consommateurs se sont aussi rués vers d’autres produits comme les désinfectants à main (+792 % lors de la 1ere semaine de mars) et les masques et gants (+334 % lors de la 3e semaine de mars).   

Stockage de papier de toilette  

C’est à la 2e semaine de mars que les consommateurs ont acheté le plus de papier de toilette. Statistique Canada calcule une hausse de 228 % par rapport à l’année précédente. 

À la mi-avril, les ventes ont diminué, mais restent quand même 81 % plus élevées qu’en 2019. 

Pour certaines compagnies comme Cascades, la vente de papier hygiénique a augmenté de 28 % lors du premier trimestre de 2020, comparé aux trois premiers mois de l’année 2019. 

La demande des consommateurs en début de pandémie serait à l’origine de cette augmentation, selon l’entreprise.   

Livraison sans précédent pour Poste Canada  

La livraison de colis s’est accélérée en avril et a augmenté drastiquement en mai chez Poste Canada selon un communiqué publié à la fin du mois de mai. 

D’ailleurs, le service postal estime avoir complété un nombre record de livraisons le 19 mai, en acheminant 2,1 millions de colis aux Canadiens, soit environ trois fois le volume normal pour cette période de l’année.

Parmi les éléments qui sont les plus recherchés, Poste Canada dénote une tendance pour le mobilier de jardin, les barbecues, les mini-frigos et les chaises.  

Pour la vente de détail en ligne, des données publiées par Statistique Canada démontrent que dès le mois de mars on a connu une hausse de 40,4 % comparativement au même mois en 2019.   

L’épicerie toujours très fréquentée  

La grande majorité des Québécois sondés vont au moins une fois par semaine à l’épicerie. Les participants ont été questionnés sur les lieux où ils ont fait leurs achats alimentaires dans la dernière semaine. Les pharmacies (58 % sont allés y faire un tour une fois et plus) et les dépanneurs restent également populaires.  

Marchés d’alimentation (supermarchés/épiceries) :

▸ Plus d’une fois par semaine : 86 % 

Pharmacies :

▸ Plus d’une fois par semaine : 58 % 

Dépanneurs :

▸ Plus d’une fois par semaine : 43 % 

Magasins à prix modique (exemple : Dollarama) :

▸ Plus d’une fois par semaine : 35 % 

Livraisons à domicile de traiteurs/restaurants :

▸ Plus d’une fois par semaine : 32 % 

Épiceries en ligne des marchés d’alimentation (exemple : IGA, Metro) :

▸ Plus d’une fois par semaine : 28 % 

Services de paniers garnis livrés à domicile :

▸ Plus d’une fois par semaine : 11 % 

Services de plats à préparer livrés à domicile (exemple : Cook it, Marché Goodfood, Missfresh) :

▸ Plus d’une fois par semaine : 9 % 

Sources : Vigie Conso COVID-19 (Observation de la consommation responsable de l’ESG UQAM et MBA Recherche), Statistique Canada, Poste Canada