/news/tele

Les artistes au secours des bals de finissants

Marc-André Lemieux

L’après-bal de Julien et Maripier aura lieu dimanche à 21 h sur les pages Facebook et comptes Instagram de Julien Lacroix et Maripier Morin, ainsi que sur les chaînes YouTube et Twitch de Julien Lacroix.

Photo courtoisie

L’après-bal de Julien et Maripier aura lieu dimanche à 21 h sur les pages Facebook et comptes Instagram de Julien Lacroix et Maripier Morin, ainsi que sur les chaînes YouTube et Twitch de Julien Lacroix.

Un bal de fin d’études au secondaire, ça n’arrive qu’une fois dans une vie. Et puisque cette année, la COVID-19 a privé la cohorte de 2020 du sien, différentes initiatives en culture émergent pour souligner ce rite de passage de manière virtuelle.

• À lire aussi: 2 m, 1,5 m ou 1 m? Telle est la question!

• À lire aussi: L’école à temps plein cet automne 

Le projet le plus médiatisé est assurément celui du Bal Mammouth de Télé-Québec, que Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk animeront vendredi soir. Ce rendez-vous réunira entre autres Marie-Mai, Bleu Jeans Bleu, Sarahmée, Fouki, Jay Du Temple, Charlotte Cardin, Phil Roy, Rosalie Vaillancourt, Roxane Bruneau, Félix Auger-Aliassime et Pierre-Yves Lord. 

« On a reçu des tonnes d’appels de personnalités qui voulaient dire quelque chose aux jeunes, indique le producteur au contenu du Bal Mammouth, Vincent Bolduc. C’était génial de voir tous ces gens qui voulaient participer. »

Pour leur part, Maripier Morin et Julien Lacroix tiendront les rênes d’un après-bal qui sera proposé sur Facebook, Instagram et YouTube dimanche. Le tandem promet des sketches, des anecdotes et quelques performances musicales. Le tout, sans censure. « Parce qu’on n’est pas à la télévision, on peut avoir un côté plus cru et plus trash comme un après-bal, indique Julien Lacroix au Journal. On n’a pas de limites. »

Sarah-Jeanne Labrosse

Photo courtoisie

Sarah-Jeanne Labrosse

Un moment charnière

Les stars québécoises ne sont pas les seules à saluer les nouveaux diplômés de 2020. Aux États-Unis, plusieurs personnalités ont récemment participé sur YouTube à Dear Class of 2020, une célébration virtuelle de plus de 4 heures réunissant de grosses pointures, comme Beyoncé, Lady Gaga, Katy Perry, Alicia Keys et Jennifer Lopez.

Pour Sarah-Jeanne Labrosse, toute cette attention est méritée. « On doit montrer aux jeunes qu’on ne les a pas oubliés, indique l’actrice. Terminer son secondaire, c’est tout un accomplissement, surtout à un âge où tout est tellement compliqué. »

« Un bal de secondaire, ce n’est pas un party de plus, insiste Vincent Bolduc, qui a vécu le sien en 1995. C’est un moment pour célébrer la fin d’un cycle de cinq années. Cinq années durant lesquelles plusieurs jeunes ont surmonté des défis académiques, des défis sociaux, des défis de santé physique, mentale... »

Pier-Luc Funk

Photo courtoisie

Pier-Luc Funk

Des souvenirs à créer

Pour sa part, Julien Lacroix veut servir un après-bal mémorable aux jeunes parce qu’il conserve un excellent souvenir du sien. 

« Ça avait été le chaos, raconte le ressortissant du Collège Durocher de Saint-Lambert – cuvée 2010. J’avais brossé fort. J’avais un peu dépassé les limites. Un monsieur m’avait couru après avec une carabine à plomb parce que j’avais lancé une chaise sur son Winnebago. Et l’ambulance était arrivée parce que deux gars allaient se noyer à pédalo ! »