/finance/homepage

«On n’a pas le choix donc on est sage pour les vacances»

TVA Nouvelles

Un déconfinement par étapes et des frontières pas toujours rouvertes ont changé les plans de vacances de beaucoup de Québécois pour cette année.

• À lire aussi: Moins de Québécois vont prendre des vacances cet été

• À lire aussi: Les gens du Saguenay–Lac-Saint-Jean veulent rester dans la région cet été

• À lire aussi: Des Québécois prêts à partir en voyage

Selon un sondage de CAA-Québec, un Québécois sur deux compte prendre des vacances. De ce nombre, 77% resteront au Québec cette année contre 59% l’an dernier.

«On n’a pas le choix donc on est sage pour les vacances», a dit Pierre-Olivier Fortin, conseiller aux communications à CAA-Québec en entrevue à LCN.

«Nous avons des mesures de déconfinement présentement. Mais il y a encore un certain flou sur ce qui est permis ou pas pour les vacances. Face à tout ça, c’est difficile de planifier des vacances estivales qu’on a quand même bien méritées! Ça s’en va un peu dans toutes les directions.»

M. Fortin assure que les gens sont encore indécis sur ce qu’ils feront de leurs jours de congé.

«Quand on regarde les activités que les gens vont faire (...) Randonnées, escapades, rénovations, vélo, camping, tout ça est en hausse», indique-t-il.

«Une des questions les plus posées à CAA-Québec en ce moment est sur les VR. Comme agence de voyages, on s’adapte donc à tout ça.»

Voyez le reste de son entrevue dans la vidéo ci-dessus.

Un déconfinement par étapes et des frontières pas toujours rouvertes ont changé les plans de vacances de beaucoup de Québécois pour cette année.

Selon un sondage de CAA-Québec, un Québécois sur deux compte prendre des vacances. De ce nombre, 77% resteront au Québec cette année contre 59% l’an dernier.

«On n’a pas le choix donc on est sage pour les vacances», a dit Pierre-Olivier Fortin, conseiller aux communications à CAA-Québec en entrevue à LCN.

«Nous avons des mesures de déconfinement présentement. Mais il y a encore un certain flou sur ce qui est permis ou pas pour les vacances. Face à tout ça, c’est difficile de planifier des vacances estivales qu’on a quand même bien méritées! Ça s’en va un peu dans toutes les directions.»

M. Fortin assure que les gens sont encore indécis sur ce qu’ils feront de leurs jours de congé.

«Quand on regarde les activités que les gens vont faire (...) Randonnées, escapades, rénovations, vélo, camping, tout ça est en hausse», indique-t-il.

«Une des questions les plus posées à CAA-Québec en ce moment est sur les VR. Comme agence de voyages, on s’adapte donc à tout ça.»

Voyez le reste de son entrevue dans la vidéo ci-dessus.