/news/tele

TVA mise sur «le vrai monde»

Marc-André Lemieux | Journal de Montréal

Malgré la pandémie de COVID-19 qui continue d’entraver les tournages, la direction de TVA est confiante de présenter une programmation 2020-2021 «au niveau» des années précédentes. Et c’est en mettant davantage de «vrai monde» en ondes qu’elle croit y parvenir.

Les dirigeants et principales têtes d’affiche de TVA ont présenté en plus amples détails les nouveautés prévues au calendrier automne-hiver du réseau au cours d’une rencontre virtuelle organisée mercredi. Vice-président, Contenus originaux, chez Québecor Contenu, Denis Dubois a indiqué qu’en raison des événements des derniers mois, les plans élaborés en début d’année ont subi d’importants changements. Il croit qu’en septembre, les téléspectateurs voudront «se voir à l’écran». Voilà pourquoi le public occupera une place importante dans chacun des nouveaux rendez-vous.

• À lire aussi: TVA recrute Marie-Ève Janvier

Le concept de Sans Rancune illustre bien cette tendance. Attendue cet hiver, cette production d’Attraction Images (Dans l’œil du dragon, Les chefs) s’attaquera avec humour aux stéréotypes qui composent la société québécoise. Chaque semaine, un animateur, épaulé par deux humoristes, s’amuseront à taquiner un groupe de personnes, comme des coiffeuses, des gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean, des propriétaires de chiens, des adeptes du crossfit, des amateurs de camping, des fans de Céline Dion, etc. «On cherchait une façon de mettre le vrai monde à l’écran sans qu’ils génèrent le contenu», a expliqué le producteur Jean-François Bouliane.

L’adaptation québécoise de The Recording Studio, produite par Zone 3 (Un souper presque parfait, Les francs-tireurs) et intitulée En studio, s’inscrit également dans cette veine. Marc Dupré guidera des gens du public qui souhaitent enregistrer une chanson pour l’offrir en cadeau à quelqu’un qu’ils connaissent.

«On ne cherche pas des gens qui veulent faire carrière en chanson», a précisé l’auteur-compositeur-interprète.

Dans Bijoux de famille, Charles Lafortune recevra, dans une ambiance de comedy club au bar-terrasse Le Saint-Sulpice à Montréal, trois personnalités qui livreront à chaque semaine des numéros de stand-up articulés autour du thème de – vous l’aurez deviné – la famille.

«Durant la pandémie, les gens ont réalisé à quel point la famille, c’est important», a déclaré l’animateur et vice-président, Contenu et création chez Pixcom (Alerte Amber, Autiste, bientôt majeur).

Un talk-show aux allures de sitcom

Quelques informations supplémentaires ont émergé concernant La tour, le talk-show quotidien que Patrick Huard pilotera cet automne. L’émission sera tournée à TVA dans un décor de loft. Dans une vidéo présentée aux annonceurs mardi, le comédien a révélé qu’il avait refusé plusieurs offres d’animation de talk-shows au cours des dernières années. Cette fois, les planètes étaient alignées.

Selon Patrick Huard, La tour est «tout sauf un talk-show traditionnel». Cette offrande de Trio Orange (Ça va bien aller, M’entends-tu?) empruntera aux codes des sitcoms. L’humoriste sera effectivement entouré d’acteurs qui interpréteront ses voisins de palier. Ses chroniqueurs réguliers joueront ses amis, comme s’il recevait des gens dans son appartement.

Patrick Huard s’est dit fébrile à l’approche des enregistrements. «Quand je suis nerveux, c’est bon signe, parce qu’il se passe quelque chose d’important.»

La directrice principale, Chaînes et programmation du Groupe TVA, Nathalie Fabien, n’a pas voulu préciser quelle case horaire (19 h ou 19 h 30) La Tour allait occuper.

Enfin, Marie-Ève Janvier a déclaré qu’elle aurait souhaité continuer d’animer L’amour est dans le pré à V, mais que c’était «impossible» étant donné qu’elle prenait les commandes d’À tour de rôles, une nouvelle émission dans laquelle elle revisitera la carrière d’acteurs québécois à travers leurs personnages marquants.